Football CFA 30e journée

centreTrès mauvais week-end pour les clubs Sequano-Dyonisiens

Noisy attaquantMis à part Drancy, les équipes du 93 ont passé un sale week-end. Noisy s’incline lourdement à Besançon et Villemomble coule contre Colmar.





Est-ce que les Villemomblois et les Noiséens ont laissé trop de force mercredi lors de 29e journée ? Est-ce l’accumulation de matches (le 3ème en une semaine) ? Le fait est que les deux équipes se sont inclinées ce week-end.

Noisy recevait Besançon avec des prétentions.  Depuis leur match durant les phases aller contre cette équipe, les hommes de Nasser Sandjak n’avaient plus perdu. Las, il aura fallu 20min à Julien Perrin pour marquer le premier but pour Besançon. 5 min plus tard, Farid Soltani doublait la mise. A la pause, Noisy était menée 0-2. Dès la reprise, les Noiséens perdent patience et à la 68e commettent une faute qui offre à Yohann Rangdet l’occasion de transformer un penalty. Et de 0-3 pour les visiteurs. Comme si ça ne suffisait pas, Didier N Dani Ngole écope d’un carton rouge à la 91e. Un match à oublier, et très vite.

Même jour, une heure plus tard. C’est au tour de Villemomble d’entrer en jeu. Les hommes de Bernard Bouger jouent contre le leader. Le but est de revenir sur Colmar et de garder toutes ses chances pour la montée en national. Peine perdue. Les Villemomblois se montrent impuissants et encaissent un premier but à la 35e, puis un second dans les arrêts de jeu (93e). Comme Noisy, l’arbitre dégaine un carton rouge à la 91e. Kevin Beavue est sort du terrain. Villemomble s’incline et pointe maintenant à la 2e place à 10 points de Colmar.

« Nous sommes dans une bonne dynamique. On peut toujours espérer accrocher la 2e place » , déclarait William Longuet l’entraîneur de Drancy samedi matin dans les colonnes du Parisien. Et il avait raison d’être confiant. Pour la seconde place, il faudra encore attendre, mais avec ce succès probant face à Lens, les Drancéens remontent à la 4e place du classement. Cédric Moukouri Mambigo marquera le seul et unique but à la 28e. Mais il s’en est fallu de peu pour que Drancy laisse filer le match à son adversaire du jour. En effet, Lens marque à la 65e mais le but est refusé pour un hors-jeu. Les Lensois n’ont pas dit leur dernier mot et insistent. A la 70e, le tir touche la barre transversale. Finalement, le score ne bougera plus. Drancy peut savourer.