Expression directe

ouestLa Courneuve – Les habitants des Quatre routes attendent des améliorations

La Courneuve, conseil municipal, le public
© MC/93infos

Lors du conseil municipal qui s’est tenu le 6 mai au gymnase Anatole France, les habitants du quartier qui étaient venus nombreux ont pu s’exprimer. Un seul constat: tous en ont marre et veulent du changement.







Juste après la présentation du maire Gilles Poux et les différentes réactions des élus, le micro a été tendu aux habitants des Quatre routes qui étaient installés dans le gymnase. La parole s’est libérée et chacun a pu dire ce qui lui tenait à cœur.

Le premier à prendre la parole, un homme visiblement très remonté s’en prend directement au maire. « Promesses, promesses… Au niveau du suivi, il n’y a pas grand-chose. La Courneuve, ça ressemble aux allées d’un cimetière. Le problème majeur, c’est aussi l’insécurité. Tout le monde s’en plaint et quand on arrive au conseil municipal, personne n’en parle. Vous nous aviez promis de faire quelque chose pour les garages rue Garibaldi mais vous n’avez rien fait. Si vous faites des promesses, tenez-les. Votre crédibilité en dépend, sinon vous allez voir lors des prochaines élections ! »

Justement, la rue Garibaldi et le garage cristallisent les rancœurs. Une voisine excédée rappelle les faits. « Un constat a été établi et une lettre nous a été envoyée concernant les problèmes du garage : les salariés dorment sur place, ils n’ont pas d’horaires, les huiles s’écoulent dans la rue… Nous ne voyons rien venir. Si les choses ne bougent pas, qu’allons-nous faire ? Une nouvelle pétition ? Prendre un avocat et se porter partie civile ? » Gilles Poux tient à rassurer les riverains. Des travaux ont été faits au garage : les filtres et les ventilations ont été changés, des bacs de récupération installés… La situation des salariés a été signalée à l’inspection du travail. Une nouvelle visite devrait avoir lieu dans quinze jours « pour maintenir la pression ».

Un autre habitant s’inquiète du stade Daniel Fery qui « n’est pas sécurisé ». « Que faire pour éviter l’installation d’un camp de Roms ? »

Une porte-parole du comité de riverains intervient ensuite à propos de Derichebourg. La société implantée rue rateau gêne les habitants par son flot continue de camions. « Hier, une voiture de police a bloqué les camions à 5h du matin. Hélas, ce matin les camions continuaient de circuler. Il va falloir être encore plus vigilant et faire connaître l’arrêté municipal qui interdit la circulation de 22h à 7h du matin. »

La dernière intervention a été pour le conseil des sages qui demande plus de sécurité. La pétition qu’ils ont fait circuler pour demander l’augmentation des effectifs de police a pour l’instant recueilli 500 signatures.