Expulsions locatives

carte-93

Les maires ayant signés des arrêtés anti-expulsion convoqués au tribunal



non aux epulsionsLe lundi 15 mars jour de la fin de la trêve hivernale, les maires de Bobigny, la Courneuve, le Blanc-Mesnil, Saint-Denis, Saint-Ouen, Stains et Villetaneuse s’étaient réunis pour signer des arrêtés anti-expulsion. Le préfet conteste aujourd’hui leur légalité.



Ce week-end, les maires des communes du 93 qui avaient signé des arrêtés anti-expulsion ont eu une mauvaise surprise.

Madame Catherine Peyge (maire de Bobigny), Jacqueline Rouillon (maire de Saint-Ouen), Carinne Juste (maire de Villetaneuse), Gilles Poux (maire de La
Courneuve), Didier Paillard (maire de Saint-Denis) et Michel Beaumale (maire de Stains) sont convoqués au tribunal administratif de Montreuil le mardi 8 juin à 14h.

En effet, le Préfet, conteste la légalité les arrêtés pris par les sept maires de la Seine Saint-Denis en demandant leur suspension auprès du tribunal administratif.  De son côté, l’instance a averti les maires « par fax pendant le weekend« , précise le communiqué de presse. Le fax fixait la date d’audience… au mardi 18 mai ! Devant la colère des maire, cette dernière a été repoussée au 8 juin.