Décès

centreRosny-sous-Bois – Décès du maire Claude Pernès

Claude Pernes
Claude Pernes

On a appris aujourd’hui le décès du maire de Rosny-sous-Bois, Claude Pernès (NC) à l’âge de 66 ans. Il a succombé à une longue maladie.




Claude Pernès, maire Nouveau Centre de Rosny-sous-Bois est décédé ce matin à l’âge de 66 ans des suites d’une longue maladie.

Conseiller régional et président de l’association des maires d’Île-de-France, Claude Pernès était ingénieur de formation. Il était le maire de Rosny depuis 1983 sous l’étiquette, successivement du RPR puis de l’UDF et enfin du Nouveau Centre. C’était son cinquième mandat à la tête de la commune. Auparavant, il avait aussi été élu conseiller général durant trois mandats.

On lui doit l’installation du centre commercial DOMUS, mais aussi la construction d’un nouveau commissariat et du lycée Charles-de-Gaulle.

Sur le web, les réactions d’élus n’ont pas tardé. Ainsi Gilbert Roger, maire PS de Bondy sur son facebook son twitter rappelle qu’il a « beaucoup travaillé avec lui pour notre département et l’ACTEP. Un Homme droit, courtois et se voulant tolérant » et souligne que Claude Pernès était « un collègue sympa un homme juste » . Alda Peraira Lemaitre maire PS de Noisy-le-Sec est selon son statut facebook « en deuil : Mon collègue, Claude PERNES, maire de Rosny sous bois vient de nous quitter. Je l’ai reçu cet automne à Noisy et j’ai pu échanger avec un homme qui aimait les gens, droit, et tolérant… et, malheureusement parti trop vite ! « 

Sur la page facebook de Claude Pernès, les messages de sympathie ont afflué depuis l’annonce de son décès.


QUI POUR LUI SUCCEDER ?

Lors de sa dernière apparition en conseil municipal le jeudi 17 décembre 2009, le premier magistrat de la ville était apparu affaibli, peinant à mener  les débats. Il n’en fallait pas plus pour la rumeur enfle et que l’on parle déjà de succession, même si du côté de la mairie, rien ne filtrait. « Qui vous a dit ça ? (silence) Monsieur le maire est toujours en fonction. Il n’y a pas de changement pour l’instant« , commentait alors le service communication.

Mais en début d’année, Claude Pernès avait laissé les rênes de la ville à son premier adjoint Claude Schmierer. Pour lui succéder en tant que premier édile pourtant, deux autres noms circulent : Claude Capillon (adjoint délégué à la politique et conseiller général) et Jean-Paul Fauconnet (adjoint délégué aux relations publiques).




Les obsèques de Claude Pernès se dérouleront samedi 29 mai à 13h45, à l’hôtel de ville puis ne l’Eglise Sainte- Geneviève.