Danse orientale

centreAulnay-sous-Bois – Hassan Khalil les fait toutes danser

Hassan Khalil 2 © MC/93infos
© MC/93infos

Dimanche, le professeur et chorégraphe égyptien de danse orientale Hassan Khalil, était à Aulnay-sous-Bois pour un stage exceptionnel. Six heures durant, il a transmis son savoir à des participantes enthousiastes.








La musique est lancée par son assistante Nuriyya. Dans la salle, les danseuses écoutent sans broncher les conseils du maître. Et ça commence par une constatation toute bête : Il faut connaître la musique et la ressentir pour mieux danser. Hassan  Khalil mime chaque instrument, lève les bras à toutes les envolées lyriques, les baisse lorsque la musique se fait plus douce. Fin de la chanson. Place à la chorégraphie.

En franglais, il explique aux participantes comment placer les pieds, le buste et enchaîner les mouvements de bras. C’est parti pour une heure de technique. 16 heures, fin de la première séance pour les débutantes. Début des massages chinois pour celles qui le souhaitent. Au fond de la salle, un bar a été installé avec du thé à la menthe à volonté et des petits gâteaux.


UN PRO

Esther Samuel, 25 ans, a le sourire aux lèvres. J’ai appris dix ans de danse en trois heures ! C’était pro. Il met à l’aise et fait attention à tout et si tu as faux, il te corrige sans te culpabiliser. Même réaction pour Oulfa Debabi, 26 ans. Il explique très bien, même si c’est en anglais. Il donne beaucoup. Je suis contente de ne pas être en vacances ! , s’enthousiasme la jeune femme. Pour Naïma Bellik 21 ans, ce stage, c’est une chance, il fallait la saisir. Ce n’est pas tous les jours qu’on a un pro à Aulnay ! D’habitude, il faut aller à Paris.

Hassan Khalil, elles le connaissent quasiment toutes de réputation. Danseur et chorégraphe, il est professeur à l’Académie des Arts et à l’institut supérieur pour l’ Art Dramatique, Théâtre et Folklore du Caire. Il a fondé l’ensemble national des danses folkloriques d’Égypte. On lui doit la révélation des plus grandes danseuses, dont la célèbre Samia Gamel mais aussi Naima Akef. Aujourd’hui, il dispense son savoir aux quatre coins du globe. J’ai commencé à 19 ans. J’ai travaillé avec les plus grands en Grande-Bretagne, en Russie… Puis je suis revenu en Égypte. Je veux transmettre la vraie danse égyptienne, les vraies valeurs de la danse orientale, explique le professeur d’une voix grave et posée.


BIENTÔT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

Beelinda, l’organisatrice savoure avec un bémol toutefois je n’ai pas le temps de participer. Il faut accueillir les participantes, s’occuper de la comptabilité…  A la tête de l’association Orient Danse depuis 1996, c’est la première fois qu’elle fait venir un grand de la danse orientale à Aulnay. Je travaille dessus depuis le mois de mars. Le problème c’est le timing. Je l’ai fait pendant les vacances ! Je me plante tout le temps… Pas de quoi cependant lui ôter sa bonne humeur. L’ambiance est conviviale. J’espère qu’elles se sont bien amusées. Prochaine étape pour la président de l’association Orient Danse : des formations professionnelles. Quant à refaire un stage avec un autre professeur émérite, elle confirme que oui il y aura une prochaine fois .



Pour ceux qui veulent découvrir la danse orientale sans se ruiner, direction Sevran. Beelinda y donnera des cours gratuits tout l’été dans le cadre du Festiv’ Ete. Parc Louis Armand tous les jours de 16 heures à 18 heures. Renseignements au 06 81 47 39 26.

Plus de photos sur le flickr du site : www.flickr.com/photos/93-infos