Clash

carte-93Les élus PC et UMP-NC quittent la séance du conseil général

logo conseil général 93

Hier, lors de la séance du conseil général, les élus PC et UMP-NC ont quitté la salle. Ils protestent contre le manque de concertation entourant le plan d’investissement exceptionnel de 703 millions d’euros en faveur de l’éducation qui était à l’ordre du jour.





La séance a été mouvementée hier au conseil général. A l’ordre du jour : un plan d’investissement de 703 millions d’euros en faveur de l’éducation. Ce plan prévoit la construction ou la réhabilitation de 21 collèges, de 9 cuisines centrales, de 12 gymnases, de 3 internats et la mise en place d’un vaste plan numérique. Au moment du vote, les élus PC et UMP-NC ont préféré quitté la salle.

Joint par téléphone, Gilles Garnier (conseiller général PC) nous a expliqué la raison de ce boycott. « Nous faisons trois reproches à ce plan d’investissement. Le premier c’est que Claude Bartolone a annoncé ce plan à la presse avant de l’annoncer à sa majorité. Le deuxième c’est qu’on nous fait voter ce plan alors qu’il ne pourra voir le jour qu’après les cantonales. C’est un coup de communication. Enfin, le troisième point : comment absorber ces dépenses ? Il va falloir trouver des millions d’euros. Où allons-nous faire des économies ? On nous fait emprunter 400 000 millions d’euros sur cinq ans (ndlr : 379 millions d’euros très exactement), il y aura forcément des coupes. » Tout n’est pas négatif pour autant selon Gilles Garnier. « Tout le monde est d’accord pour faire un plan sur les collèges, mais pas comme ceci.  Il y aurait pu avoir un consensus. »


Vives réactions côté PS

Dans les rangs socialistes, on fulmine. Sur facebook, les élus commentent l’attitude des élus PC et UMP-NC. Ainsi Gilbert Roger (1er vice-président) écrit :  » Quand les communistes et l’UMP se coalisent pour refuser de plan collèges neufs et rénovés en Seine Saint-Denis…Ils préfèrent manifester et rouspéter que de prendre leur vraie responsabilité d’élus (es)! Consternant » . Stéphane Troussel (10e vice-président) se dit « scandalisé par l’attitude des élus communistes et UMP du Conseil général qui ont quitté ensemble la séance pour empêcher, faute de quorum, l’adoptiond’un Plan exceptionnel d’investissements pour la construction et laréhabilitation de 21 collèges, dont celui intercommunal pour La Courneuve-Aubervilliers. » Daniel Goldberg (député d’Aubervilliers-La Courneuve-Le Bourget) ironise : « Lors de la séance du Conseil général ce matin, où devait être discutée, la construction de 6 nouveaux collèges et la rénovation de 15 autres, les communistes et la droite ont quitté la séance. Les parents des jeunes collégiens apprécieront… »

Les débats sont reportés à dimanche matin. Le PC ne sera pas présent, prévient Gilles Garnier.