Interview

carte 93-centreMontreuil – Gaylord Le Chequer : « Notre volonté est de constituer un groupe Front de gauche »

Gaylord Le Chequer © MC/93infos
Gaylord Le Chequer © MC/93infos

Le 12 octobre, Gaylord Le Chequer, Danièle Creachcadec et Cheikh Mamadou ont donné leur démission du Comité Citoyen Montreuillois (CCM), le parti de l’ancien maire Jean-Pierre Brard. Depuis, Gaylord le Chequer et Danièle Creachcadec ont créé un nouveau groupe d’opposition avec Juliette Prados.













93infos : Pourquoi avoir donné votre démission du comité citoyen Montreuillois ?
Gaylord Le Chequer :
Nous avons un désaccord fondamental sur la stratégie et le positionnement politique qui doit être le nôtre depuis la défaite aux élections municipales. Le CCM ne doit pas être au service d’une cause individuelle d’une cause collective. Il serait dramatique pour la ville que l’on continue d’entretenir ce conflit de dinosaures Brard/Voynet. Or, Jean-Pierre Brard s’enferme dans une posture de revanche personnelle plutôt qu’une construction politique collective. Il faut que nous soyons capable de présenter une autre alternative sans renier le passé. Je ne renie pas la filiation. Je ne tomberai pas dans l’anti-Bradisme. J’assume être un proche de Jean-Pierre Brad puisque j’ai été trois fois son directeur de campagne, je ne fais partie de ces hommes politiques qui retournent leur veste pour satisfaire des ambitions personnelles.


93infos : De quand date ce désaccord ?
Gaylord Le Chequer :
Les gens ne voient que cette date du 12 octobre, mais ça fait un an que ces débats animaient le CCM. Tout cela est lié à une décantation de la défaite aux municipales. Les Montreuillois ont fait un choix en 2008 et nous avons été battus. C’est une phase compliquée.


93infos : Comment envisagez-vous la suite ?
Gaylord le Chequer :
Il n’est pas question de rejoindre la majorité ou telle ou telle écurie. La minorité reste la minorité avec une diversité de sensibilités mais qui continue à travailler collectivement depuis un an et demi. Il faut que nous arrivions à avoir une démarche front de gauche au conseil municipal. Notre volonté est de constituer ce groupe Front de gauche* et perpétuer la relation avec le PS qui est excellente. Nous arrivons à mi-mandat, il faut proposer des sujets. Nous allons nous structurer sous forme associative avec des anciens collaborateurs de Brard. Certains nous ont dit qu’ils ne voulaient pas rejoindre le CCM parce qu’il y avait Jean-Pierre Brard.


93infos : Quelle est votre position par rapport à Dominique Voynet ?
Gaylord le Chequer :
Nous avons des problèmes fondamentaux avec la politique de Dominique Voynet : les centres de santé, le parc aquatique, la manière dont elle traite le personnel communal… Nous ne nous adressons pas aux mêmes montreuilllois. Elle ne parle pas aux montreuillois des quartiers. Les montreuillois qui l’intéressent, ce sont les cadres supérieurs comme moi qui ont les moyens. Elle a fait des choix politiques qui ne sont pas de gauche.


93infos : Que regard portez-vous sur la position de Jean-Pierre Brard ?
Gaylord le Chequer :
Pour la législative ou les municipales, il devra s’entourer. Pour l’instant, il est seul.




* Cette interview a été réalisée avant l’annonce de la création du nouveau groupe de la minorité municipale Front de gauche regroupant : Gaylord le Chequer, Danielle Creachcadec et Juliette Prados (PG).


Écouter des extraits audio de l’interview ici


Dans un mail, Juliette Prados invite les forces « de l’autre gauche montreuilloise » à une rencontre le 22 novembre. « En effet, alors, que l’unité est plus que jamais nécessaire, la réalité à l’approche des cantonales est toute autre…  » , souligne-t-elle.