Handball : rencontre avec Arnaud Bingo

carte 93-nordTremblay-en-France – Arnaud Bingo :
« Je ne suis pas arrivé là par hasard »

Arnaud Bingo © MC/93infos
Arnaud Bingo à l'entraînement © MC/93infos

Une semaine après son sacre mondial en Suède, nous avons rencontré Arnaud Bingo dans son club, à Tremblay-en-France. L’ailier gauche n’a pas changé grand-chose à ses habitudes : entraînement deux fois par jour, matches… Seule différence, depuis son retour : il signe des autographes et on le reconnaît dans la rue !







Rendez-vous est fixé à 15h30 dans les bureaux du club de handball de Tremblay. Arnaud Bingo arrive avec 5 minutes de retard le sourire aux lèvres. Il ne s’est pas réveillé. Le Mondial l’a fatigué et la reprise l’a achevé. « Je commence à peine à récupérer. Dès que je peux, je dors. » A son retour de Suède, Arnaud retrouvait son équipe pour affronter Vernon. Match perdu. Un supporter venu acheter des billets se retrouve nez à nez avec le joueur. Il n’y va pas de main morte. « Vous avez été mauvais ! » Arnaud continue de sourire… Puis lâche une fois l’homme parti : « C’est vrai que je n’ai pas été bon, mais j’étais crevé. »


Tout en tortillant ses dreads courtes, le Lyonnais raconte son parcours dans le handball, son mondial. « Je ne suis pas arrivé là par hasard, j’ai bossé. » Derrière son attitude nonchalante, se cache en fait un passionné de hand, qui a mis les bouchée doubles depuis son plus jeune âge pour en faire son métier. Le surdoué -seulement âgé de 23 ans- a commencé tôt, très tôt. A 17 ans, il jouait déjà en D1 tout en continuant ses études. Il signe son premier contrat pro avec Villeurbanne avant de venir à Tremblay en 2007.




Le grand dadet de 1m90 a de qui tenir, « ma mère a fait les JO d’Atlanta en athlétisme » avant d’ajouter en se marrant « mais moi courir pour courir, c’est pas trop mon truc » . Pourtant sur un terrain, Arnaud  est vif comme l’éclair et fait parler la poudre. Un peu trop parfois… « J’essaie de trier mon jeu, d’être un peu moins fou sur le terrain. C’était mon jeu ça ! J’essaie de prendre un peu moins de risques et d’être le plus propre possible. Il faut que j’arrive à réussir des choses simples et puis après aller vers le plus compliqué. » Le feu follet n’a pas encore la sagesse d’un Guigou ou d’un Karabatic, mais ça va venir.

En attendant, il faut aller à l’entraînement. Le gymnase n’est qu’à quelques mètres. Il est 16h. Dedans, il n’y a personne. Arnaud rigole, pour de bon, et appelle un coéquipier. « C’est à quelle heure l’entraînement ? » « 16h30. » « J’en étais sûr. »








Cinq semaines après être revenu tout auréolé d’une 4ème étoile et d’un titre de Champion du Monde 2011, Arnaud Bingo sera de retour sous le maillot bleu pour le stage du 7 au 13 mars. Une préparation ponctuée de deux rencontres amicales contre la Serbie, jeudi 10 à Liévin et samedi 12 à Montpellier.


Prochains matches pour Tremblay-en-France :
Dimanche 28 février – Match retour 1/8 finales de la Coupes des Coupes Balatonfured/Tremblay (18h)
Mercredi 02 mars – D1M Journée 15 Tremblay/Montpellier (Complet) en direct sur Orange Sport (20h40).




Les commentaires sont fermés.