Chantier

carte 93-ouestPierrefitte-sur-Seine – Les archives nationales s’ouvrent au public

Le chantier des archives nationales © MC/93infos
Le chantier des archives nationales © MC/93infos

Situé juste derrière la faculté Paris 8 Saint-Denis, le bâtiment aura fière allure une fois fini. Pour l’instant, c’est un immense chantier qui se visite. Début 2012, il laissera place au troisième site de stockage des archives nationales.







Vendredi 15 avril, 14h. Un petit groupe de quinze personnes s’apprête à visiter le chantier du futur troisième site de stockage des archives nationales. « Nous en avons déjà un à Paris dans le Marais et un à Fontainebleau » , explique Magalie Schikele du service communication. « A Paris, nous avons 100 km linéaire d’archives, 210 à Fontainebleau. A Pierrefitte il y a aura 300 km de linéaire dont seulement 180 seront remplis au début. » Les archives nationales sont à l’étroit et la construction d’un nouveau lieu de stockage devenait urgente ajoute notre guide d’un jour.

Les travaux ont débuté en juin 2009. C’est le projet de l’architecte Maximiliano Fuksas qui a été retenu. Les archives seront composées de deux types de bâtiment : le bâtiment de conservation sans fenêtres et ceux qui accueilleront le public et l’administration. Tout sera de plein pied pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite en particulier aux salles de lecture. En effet, le public peut consulter les archives sur simple présentation d’une pièce d’identité.

« Un événement pour la commune »

Le petit groupe déambule dans le chantier, traverse des salles. En haut d’un escalier, on accède aux salles de stockage appelées « magasins » . Dans l’une d’elle des cartons ont été installés pour préfigurer des futurs casiers de rangement. Des tests sont fait au niveau de la couleur de la peinture… « Tout est fait pour rationaliser le travail » , note Magalie. Les bâtiments en structure béton seront recouverts par une « peau d’aluminim » . Le site sera entouré de deux bassins d’eau et de verdure.

Une vision finale qu’ont un peu de mal à imaginer Annie-France, Suzanne et Monique, trois Pierrefittoises venues toutes les trois visiter le chantier. « C’est encore un peu tôt pour bien se rendre compte. » Malgré tout l’installation des archives nationales à Pierrefitte ne les laisse pas indifférentes. « C’est un événement pour notre commune. Ça va apporter de l’animation au niveau du quartier. » Un quartier déjà en plein changement avec la création de nouvelles rues, la réhabilitation d’immeubles soulignent les trois femmes. Ne manque plus qu’à améliorer la ligne 13.



300 salariés… pas tous emballés par le projet

La Seine-Saint-Denis et en particulier le site de Pierrefitte s’est vite imposé, pour sa proximité avec les transports, la faculté Paris 8 et le futur campus Condorcet à Aubervilliers. Une implantation qui n’a pas fait que des heureux comme le raconte Magalie, sans langue de bois. « Certains ont demandé des mutations. Pour ceux qui déménageront, il y aura un plan d’accompagnement. Actuellement, une fois par mois, il font des visites du chantier et de Plaine Commune. Patrice Braouezec les accueille et leur explique la réalité du territoire. Ça plaît. A la fin, les salariés se rendent compte qu’ils font partie de la mutation du territoire. » A titre personnel, Magalie qui travaille sur le site du Marais attend avec impatience le déménagement. « On aura des conditions de travail bien meilleures. »

A terme le site de Pierrefitte accueillera 300 salariés. Ouverture des portes au public prévue début 2013.






Des visites du patrimoine industriel de la Seine-Saint-Denis sont régulièrement organisées par le Comité départemental du tourisme.
140, avenue Jean-Lolive à Pantin.
Renseignements sur le site internet : http://www.tourisme93.com/