La Seine-Saint-Denis, à la pointe question géothermique

Tremblay-en-France, centrale géothermique © MC/93infos
Tremblay-en-France, centrale géothermique © MC/93infos

carte-93En 2010, 34 installations géothermiques franciliennes permettaient d’alimenter l’équivalent de 140 000 logements. En Seine-Saint-Denis, cinq centrales de ce type sont en activité. Ce système de chauffage est voué à s’étendre dans les années à venir avec deux nouveaux projets : un à Neuilly-sur-Marne et un autre à Aubervilliers.







Se chauffer sans passer par l’électricité, le gaz ou le fioul, une utopie ? Non, une réalité. Certaines villes ont choisi de chauffer collectivement leurs immeubles grâce à la géothermie. C’est le cas à La Courneuve, Clichy / Montfermeil, Gournay-sur-Marne, Le Blanc Mesnil et Tremblay-en-France / Vaujours. Ce système permet de capter la chaleur contenue dans le sol et la diffuser à travers un réseau souterrain à différents bâtiments équipés de pompes à chaleur.

Plus économique et plus écologique, l’énergie géothermique est renouvelable contrairement aux énergies fossiles. C’est pour cette raison que les projets de géothermie sont soutenus par l’Etat et le SIPPEREC (Syndicat Intercommunal de la Périphérie de Paris pour l’Electricité et les Réseaux de Communication) présidé par Catherine Peyge, maire de Bobigny.


10 euros de moins sur la facture

A Tremblay-en-France, la centrale géothermique est installée au milieu des arbres, face au supermarché Carrefour. Le site de 2 400 m² exploité par Cofely, une filiale de GDF Suez, se compose d’un forage et une centrale qui traite la chaleur.

Le gisement de Tremblay comporte deux puits, appelés doublet, qui s’enfoncent, à environ 1 600m de profondeur jusqu’au « réservoir » d’eau chaude appelé Dogger. Cette eau, d’une température supérieure à 70°, est remontée en surface par le premier puits avec un débit d’environ 275 m3/h. Sa chaleur est alors prélevée dans les installations, par le biais d’échangeurs, et l’eau, refroidie à environ 35°, est réinjectée dans le Dogger, par le 2ème puits. Les échangeurs, quant à eux, transmettent l’énergie thermique à un réseau indépendant de chauffage urbain et d’eau chaude. 85% des besoins d’un parc d’environ 4 000 logements, sont couverts.

Côté facture, la note baisse. D’après une étude réalisé par le SIPPEREC dans le courant de l’année 2010, si Drancy se chauffait à la géothermie, la facture pour les usagers serait de 60 à 64 euros au lieu de 65 à 75 euros TTC le MWh pour une chaufferie gaz collective en pied d’immeuble.


Deux autres projets en Seine-Saint-Denis

Cofely a prévu la mise en route d’un doublet à la porte d’Aubervilliers le 1er janvier 2012. « Avec 6.500 logements potentiels dont ¾ disposant de planchers chauffants, le réseau serait de 4 km avec 40 sous-stations » , écrit le SIPPEREC dans les conclusions de son étude. A Neuilly-sur-Marne, le projet est aussi bien avancé puisqu’une procédure d’autorisation a été lancée en février 2011.

Seul souci pour Cofely : « Le manque de place » . Pour installer une centrale, l’entreprise a besoin de minimum 2 000 m². Voire le double si elle veut construire un deuxième puits. « En plus du puits, des machines de forage, il faut stocker les bous qui remontent, cela prend beaucoup de place » , explique un responsable du groupe.

Le choix du site s’avère donc stratégique. Pour Cofely, il est très important d’avoir l’aval de la population. A Sucy-en-Brie, la centrale a été installée derrière le château, à moins de 70 m des habitants. « Nous avons eu le soutien des associations de riverains et de la mairie » , assure-t-on chez Cofely. Seule contrainte imposée : enterrer un maximum de matériel.

2 commentaires sur “La Seine-Saint-Denis, à la pointe question géothermique

  1. La commune du Blanc-Mesnil posséde aussi un site de géothermie depuis le mlieu des années 198O. Il participe au chauffage des logements de la cité des tilleuls et de quelques autres.

    1. Bonjour,

      Merci pour cette précision. Il me semblait que le site du Blanc-Mesnil était en ce moment en maintenance et ne fonctionnait pas actuellement. Vous confirmez ?

Les commentaires sont fermés.