Dugny – Le dernier adieu à la base aéronavale

Dugny-maires  © Q.Ge/93infos
Dugny, dernière cérémonie à la base navale © Q.Ge/93infos

carte 93-centreLa Base Aéronavale de Dugny a fermé ses portes ce jeudi 30 juin. Elle laissera la place à Eurocopter et EADS qui s’implanteront en 2014 sur l’ancien terrain de la marine.







Une ambiance nostalgique régnait à Dugny, ce jeudi matin, lors de la cérémonie de dissolution de la Base Aéronavale. C’est notamment sur cette base que Charles Lindbergh s’est posé en 1927 après un vol sans escale, de plus de trente heures, en provenance de New-York. Après 56 années d’exercice, la base aéronavale a mis un terme à toutes ses activités. Le capitaine Philippe Favier, après avoir énuméré les évènements marquants survenus sur le site, a souhaité « bon vent et bonne mer » aux derniers engagés de la base. « Vous pouvez être fiers de vous » , a-t-il lancé.

Ancien officier et aujourd’hui maire de Dugny, André Veyssière s’est sans doute remémoré sa vie sur cette base militaire qui a aussi vu passer Eric Raoult et un certain… Nicolas Sarkozy. « C’est un chapitre qui se fini et qui en ouvre un autre » , a déclaré l’édile de Dugny en faisant référence à l’arrivée d’Eurocopter d’ici 2014.

En effet, ce désormais ex-terrain militaire n’est pas sans avenir. Le 17 juin dernier, le président de la Communauté d’Agglomérations de l’Aéroport du Bourget (CAAB), Vincent Capo-Canellas, a signé l’achat des 27,5 hectares à la préfecture de Bobigny. L’acquisition de ce terrain permettra l’implantation de l’usine de pales d’Eurocopter, basée à La Courneuve, ainsi qu’une partie des activités de recherches et de développement d’EADS, amenant ainsi près de 700 emplois à Dugny.