Noisy-le-Grand – Séverine va courir le marathon de NYC

Severine Tossaert © MC/93infos
Séverine Toussaert © MC/93infos

carte 93-sudSéverine Toussaert, se prépare activement au marathon de New-York. La Noiséenne âgée de 25 ans va y participer pour le compte de la fondation American Cancer Society qui lutte activement contre le cancer, maladie dont est décédé son père en 2009.






Son programme d’entrainement est soigneusement classé dans une chemise. Il lui a été remis par la fondation American Cancer Society (ACS) pour laquelle elle va courir le marathon de New-York. Lorsqu’elle est aux Etats-Unis, Séverine Toussaert, qui effectue sa deuxième année de thèse à l’université de New-York est suivie par un professeur et s’entraîne avec d’autres coureurs affiliés à la fondation. « Nous formons une équipe. Je suis avec des personnes qui ont vécu la même chose. C’est primordial. »

Au mois d’août, en vacances chez sa mère à Noisy-le-Grand, Séverine s’adapte et travaille avec un ami boxeur. « Lundi, nous avons fait des courses fractionnés de dix fois 400 m. Puis nous avons enchaîné avec des tractions et des pompes pendant 45 minutes. Mardi, c’était une sortie longue d’une heure et demi vers le parc de Noisiel. » La jeune femme n’a encore jamais couru de marathon, sa participation à celui de NYC, sera une grande première. Elle veut mettre toutes les chances de son côté. Ce projet lui tient à cœur.


Prendre le temps de la prévention pour guérir le cancer

Severine Tossaert © MC/93infos
Séverine Toussaert © MC/93infos

« Mon père est décédé le 7 mars 2009 du cancer du fumeur. Je pense qu’il l’avait depuis longtemps. Quand il est entré à l’hôpital, c’était déjà trop tard, raconte Séverine. Le cancer est une maladie curable. S’il est pris à temps, on peut le guérir. » Cet évènement tragique aurait pu briser à jamais la vie de cette jeune étudiante. Il lui a donné une motivation supplémentaire.

Dans son travail d’abord. Séverine prépare une thèse sur les liens entre économie et psychologie en prenant comme exemple les addictions. Dans sa vie sportive ensuite. Le sport, qu’elle considère comme un « échappatoire » lui est vite devenu indispensable.

Après avoir pratiqué la danse classique durant dix ans,  elle découvre le kickboxing et s’inscrit au Puma club de Noisy. De ses années de danse, elle a gardé un corps de gymnaste. Frêle mais déterminée, la jeune femme se lance maintenant dans la course de fond. Une discipline qui exige un effort soutenu et une concentration à toute épreuve.

Le 23 août, Séverine s’envolera pour New-York. Elle courra dans la foulée le semi-marathon du Bronx. Comme un avant-goût de ce qui l’attend à Manhattan.


Pour participer, Séverine doit récolter 3 500 dollars

Pour elle, c’est aussi une façon de s’engager. « Quand j’étais en France, je voulais donner à une association caritative, mais avec le scandale de l’Arc, ça m’a refroidit.  Quand je suis arrivée aux USA, j’ai découvert la fondation ACS. C’est du sérieux. Ils font des réalisations comme cette maison de soixante logements pour les malades qui doivent se faire soigner à Manhattan. »

Par le biais de la fondation, Séverine a une place réservée au marathon de New-York. En échange, elle doit récolter 3 500 dollars. Pour l’instant, elle n’en a que 1 916. « Si je n’arrive pas à rassembler la totalité de la somme, je paierai de ma poche la différence. »

A terme, l’étudiante ne sait pas si elle restera vivre aux Etats-Unis où si elle reviendra travailler en France. Une chose est sûre, elle s’investira toujours dans la prévention et la lutte contre le cancer. « Avant mon départ pour les USA, je voulais monter une association en France, mais c’est compliqué. L’idéal serait de développer une filiale française de la fondation ACS. »


Pour faire un don, vous devez vous connecter sur le site http://determination.acsevents.org/  et cliquer à droite sur « donate » . Le montant des dons est libre.
Contact : st1445@nyu.edu

Nous allons suivre Séverine dans sa préparation au marathon. Tous les mois, elle nous livrera ses impressions dans un journal de bord.