Noisy-le-Grand – Le journal de bord de Séverine

carte 93-sud

Séverine Toussaert © dr
Séverine Toussaert © dr

Souvenez-vous. En août, nous rencontrions Séverine Toussaert, une Noiséenne qui préparait le marathon de New-York. Pour 93infos, elle a accepté de nous raconter sa préparation, semaine après semaine. Voici son journal de bord.







Bonjour à tous !

Je m’appelle Séverine et j’ai décidé de me lancer dans le pari fou de courir le marathon de NYC le 6 novembre 2011 pour l’American Cancer Society, en souvenir de mon père qui est mort d’un cancer il y a maintenant plus de deux ans.

Vous avez envie d’en découvrir un plus sur la préparation d’un marathon ? Vous souhaitez en apprendre un peu plus sur la lutte contre le cancer ? … Suivez-moi !

Semaine du 08/08 – 14/08 : c’est la reprise

Difficile … cette semaine s’annonce difficile.

Le 13 août aurait été l’occasion de fêter le 58e anniversaire de mon père. Certains jours comme ceux-là, je n’ai pas très envie de me lever. Et je me dis, secoue-toi car tu peux aider à sauver d’autres vies !

Mais avant de pouvoir sauver d’autres vies… l’entraînement. Alors on arrête de sortir les mouchoirs et on met les chaussures de course.

La semaine précédente, l’entraînement avait été dur. Je m’entraîne régulièrement avec mon ami Fabrice, qui est aussi un formidable coach et que j’ai rencontré il y a de nombreuses années déjà au Puma Club, le club de kick boxing de Noisy Le Grand… une vraie famille.

Par exemple, au programme de lundi dernier : 10 fois 400 mètres, une fois en accélération, une fois en récup. Quelle horreur ! J’arrive à courir 150 mètres puis je m’effondre. Ensuite des flexions, des tractions, des abdos, des pompes. Que du bonheur. Mais faire du physique, ça fait partie de l’entraînement… même sur une course de fond.

Mardi, nous avions fait une sortie longue au parc de Noisiel. Avec de la côte et encore de la côte. Que du bonheur (Bis).

En fait, j’essaie toujours d’alterner séances longues et physique. Travailler le foncier est primordial afin de limiter les risques de blessure. La récupération fait également partie du travail et j’essaie toujours de le garder en tête … et je vais avoir besoin de beaucoup de récupération dans les semaines à venir entre mes séances d’entraînement. Notre coach principal à New York, Ramon, nous a annoncé que nous allions faire de la côte pendant deux mois. Au moins je sais à quoi m’attendre.

Donc ce mardi 9 août, direction les bords de Marne… pas pour courir le long mais pour monter plusieurs fois la côte qui mène aux courts de tennis de Noisy le Grand. Apprendre à grimper sans s’essouffler. Pas évident.

Mercredi, entraînement sur un tapis de course. Je préfère largement courir en extérieur mais courir sur un tapis permet de pouvoir choisir l’inclinaison que l’on souhaite donc je m’efforce à le faire. Être capable de varier les exercices et les conditions de course est aussi un formidable atout.

Parallèlement, je suis toujours étonnée de constater le soutien et les efforts de personnes que parfois je n’ai jamais rencontrées, et qui simplement souhaitent contribuer à un projet auquel elles croient. Merci à tous ceux qui ont déjà contribué ! Chaque dollar compte !

Comme peut-être certains d’entre vous, j’avais tendance à sous-estimer les risques liés au cancer. C’est donc avec une immense que j’ai découvert au travers des informations délivrées par l’American Cancer Society que c’est 1 homme 2, et 1 femme sur 3 qui devront faire face au cours de leur vie à un cancer… Quand on y réfléchit plus longuement, quand on regarde dans son entourage et lorsque l’on pense à la diversité des formes de cancer… Cette statistique commence à prendre sens.

Mais le cancer n’est pas une fatalité. Certains cancers se guérissent de mieux en mieux comme le cancer du colon ou le cancer du sein. Pour d’autres cancers plus difficiles à guérir comme le cancer du poumon, la prévention est capitale !

Mais chaque jour je suis plus convaincue que cette lutte n’est pas inutile. Au contraire, nous POUVONS lutter efficacement afin de célébrer plus d’anniversaires avec les gens que nous aimons.

Avec tous les gens que nous aimons.



Semaine du 15/08 au 21/08 : pilate et boxe au programme

Séverine Toussaert © dr
Séverine Toussaert © dr

Cette semaine, un programme d’entraînement plutôt chargé :

Lundi : sortie de presque deux heures au Parc de Noisiel. J’avais fait un break le weekend après une sortie difficile le vendredi de heures direction Joinville.

C’est dur de s’entraîner seul. Surtout les jours où l’on n’a pas de sensations. Parfois au bout de 20 minutes j’ai cette tension qui revient dans le genou gauche et comme pour équilibrer la douleur, je dois aussi faire avec une douleur dans l’aine à droite … fichue douleur… toujours la même … qui est apparue un jour où j’avais trop forcé en faisant le grand écart.

Les étirements sont donc devenus importants. J’essaie de faire régulièrement des exercices inspirés de la méthode des pilates qui me permettent de récupérer un peu mieux. Une technique douce, sur un tapis de sol… on apprend à reconnaître les différentes sensations de son corps, à « respirer dans les articulations » comme dirait mon professeur de pilates de NYU, mon université à New York. Je conseille cette pratique à tous ceux qui aspirent à un renforcement musculaire doux, à une plus grande souplesse et à une meilleure technique de respiration. De 7 à 77 ans !

Mardi : 30 minutes de physique avec échauffement, travail de la vitesse, quelques montées (côte et escaliers), flexions, pompes.

Mercredi : côte, côte et côte.

Au moins, le beau temps est revenu … pour quelques jours …

Jeudi : Moment inoubliable. Je retrouve Stéphane, formidable coach du Puma Club qui vient de glaner deux titres de champion d’Europe en grappling et Jiu-jitsu brésilien, techniques de combat inspirées de la lutte. Des sportifs engagés comme lui sont une source d’inspiration pour les jeunes qui veulent se battre et apprendre. La boxe est véritablement l’école de l’humilité ; c’est aussi une très bonne manière de compléter des entraînements sur route. Alors direction la salle … pour quelques pompes et coups de pieds.

Vendredi : repos avec deux heures de marche.

Samedi : petit entraînement d’une heure en trottinant histoire de se remettre dans le bain avant la grande sortie du dimanche direction base de loisirs de Vaires-sur-Marne.

Dimanche : Il faisait chaud ce matin-là ! Dans ces moments il faut boire régulièrement par petites gorgées et ne surtout pas négliger les étirements … Je retrouve une amie de mon club de boxe qui court elle aussi un marathon en novembre, celui qui relie Nice à Cannes . Je n’en ai entendu que du bien … en tout cas, le slogan sur la page d’accueil du site officiel, « Yes we Cannes », donne envie de rejoindre la ville du festival : ).

Je suis toujours surprise de constater à quel point le goût de l’effort physique ou l’estime pour un challenge sportif peuvent rapprocher deux personnes. Le sport est un formidable vecteur de communication et un instrument de partage privilégié.

Alors merci à tous mes amis sportifs et à tous ceux qui ont déjà manifesté leur souci de partager avec moi cette expérience exceptionnelle … et rendez-vous dans deux semaines !

Un commentaire sur “Noisy-le-Grand – Le journal de bord de Séverine

  1. C’est toujours un plaisir de lire ta rubrique !!
    Je le dis encore je suis très fière de toi c’est super ce que tu fais !!
    C’est un entrainement de choc que tu nous fais là !!
    ;))
    De gros bisous !!!

Les commentaires sont fermés.