Saint-Denis – Manifestation pour une ville propre

carte 93-ouestFlyer manifestation Saint-DenisSamedi après-midi avait lieu une manifestation pour la propreté, devant la mairie de Saint-Denis, d’où les participants ont donné de la voix pour se faire entendre des pouvoirs publics, et susciter l’attention des Dyonisiens sur un problème commun.





Le rassemblement était organisé par quatre associations : Sans Crier Gare, Saint-Denis Environnement, le Comité de la Porte de Paris et l’Union des associations de riverains du Stade de France. Depuis plusieurs années, ces associations militent auprès des pouvoirs publics pour la propreté des rues de Saint-Denis. Las de voir la situation se dégrader, leurs membres se sont ainsi mobilisés, accompagnés des Dyonisiens sensibles à cette cause.

Saint-Denis, manifestation © PP/93infos
Saint-Denis, manifestation © PP/93infos

« Les moyens développés par la mairie pour lutter contre la saleté des espaces publics ne sont pas suffisants. La municipalité se doit de montrer l’exemple en remplissant ses obligations », commente Samira Marquaille, présidente de Sans Crier Gare, et coordinatrice de l’événement.

Les associations insistent notamment pour que les rues soient balayées et lavées plus fréquemment et plus efficacement, mais aussi que les poubelles soient plus nombreuses dans les principales rues, et leur ramassage plus régulier.

Les militants demandent par ailleurs aux pouvoirs publics de faire respecter les règles et de sanctionner l’incivilité. «  Les artisans qui déposent sauvagement leurs gravats, les commerçants qui balancent leurs détritus dans la rue à la fermeture, les gens qui urinent dans les rues, ça suffit ! », martèle Samira Marquaille.

Pour autant, les associations ne négligent pas la prévention. « La communication de la ville sait se montrer très efficace dans certains domaines, on aimerait qu’ils mettent cette compétence au service de la propreté. »

Sur son site, la ville de Saint-Denis affirme avoir alloué 200 000€ supplémentaires depuis 2010, employé deux agents supplémentaires et réorganisé ses services pour une plus grande efficacité. « On ne voit pourtant aucun résultat », constate la responsable du mouvement. Au contraire,  « lors des réunions avec la mairie, on ne nous parle que de problèmes de moyens et d’effectif ».

Bien que la municipalité n’ait répondu à leurs attentes, les manifestants auront en tout cas rappelé aux Dyonisiens que la propreté est l’affaire de tous.




2 commentaires sur “Saint-Denis – Manifestation pour une ville propre

  1. Diviser pour mieux embrouiller!
    Méthode encore appliquée par Paillard : cette manifestation ne comprenait pas uniquement des personnes appartenant à l’association organisatrice, il y avait entre autres des gens qui en cours de route se sont joints au petit groupe du départ .
    1-La délégation reçue n’était pas représentative du groupe manifestant ( tout le monde doit exiger d’être reçu par le maire, sinon vous vous faites flouer ).
    2-Après avoir été reçus en délégation, certains leaders de l’association ont été ou seront à nouveau contactés pour « affiner » la négociation…
    Le résultat ( comme d’habitude ): – Rien pour la propreté et une subvention augmentée pour l’assoce organisatrice ( peut-être le « fameux » café associatif à 35 000 euros!!!).

    Tant que la population dionysienne restera sous la couette en attendant que tous ces « faux marchands de bonheur » fassent les choses à leur place , ce sera comme cela.

    Début de solution?, « Leur mettre la vraie misère », mettre dans l’insécurité politique tous ces fantoches en rentrant par centaines dans leurs locaux, dans leurs bureaux, en compliquant leur existence autant qu’ils ruinent nos vies!
    Contactez-moi : didier.labaune@yahoo.fr , devenez acteur de « Saint-Denis Libéré »

    http://saintdenislabauneump.blogspot.com/

  2. L’article du Parisien sur ce sujet est très superficiel et n’aborde pas, comme souvent, la supercherie rappelée ci-dessus ( j’ai demandé ce jour un entretien avec le directeur de rédaction du journal pour « affiner » son information ) …
    J’ai tout de même relevé dans ce papier que S Peu ( qui n’est pas le maire adjoint chargé de la propreté* ) a affirmé que « une vingtaine d’agents de propreté supplémentaires vont être embauchés, dix engins nettoyeurs achetés et 70 nouvelles corbeilles installées. Une cartographie des points noirs des dépôts sauvages est également en cours d’élaboration. »!!!

    1-SCANDALEUX ET MENSONGER :
    non seulement ce matériel n’est pas budgeté mais est-il souhaitable ? N’a t-on pas déjà et depuis longtemps tout ce qu’il faut? C’est un aveu d’incompétence de la part de S Peu(et aussi un propos de circonstance destiné à se débarasser provisoirement de ses interlocuteurs)
    2-PROVOCATION INCROYABLE :
    « Une cartographie des points noirs des dépôts sauvages est également en cours d’élaboration. »!!! Monsieur Peu n’a toujours pas vu ce que chaque citoyen peut voir et sentir devant ses fenêtres !

    Le plus dur dans tout cela est qu’il ait réussi à « vendre » cela à un auditoire …conquis !!!

    La vérité est que la saleté et l’insécurité de la ville constituent le terreau necessaire à la ghettoïsation galopante et irréversible voulue par nos édiles!!!

    didier Labaune, conseiller municipal Ump Parti Radical, responsable Parti Radical à Saint-Denis.

    *(intégré à l’équipe Braouezec en 1994 comme chargé de mission à l’Hôtel de ville. Il est depuis 1995 adjoint au logement et aux relations internationales…N° 3 dans l’organigramme politique pseudo-communiste de Saint-Denis, il est de fait co-responsable de la situation dégradée de la ville depuis 15 ans au moins )

Les commentaires sont fermés.