Saint-Denis – Un Hollandais sur la voie royale !

Mark van Aartsen
Mark van Aartsen

carte 93-ouest Mark van Aartsen est Hollandais. En week-end à Paris, il en a profité pour courir le semi-marathon de Saint-Denis, samedi. Une expérience qu’il a beaucoup apprécié et qu’il nous fait l’honneur de partager sur 93infos !









Je m’appelle Mark van Aartsen. Je suis Hollandais et dimanche 16 octobre j’ai eu le grand plaisir de courir 21km sur la voie royale. Je l’ai bien aimé. Il faisait très beau et tout le monde avait la bonne mine.


Objectif : courir le marathon de Hong-Kong

Le matin je devais encore chercher mon dossard et c’était très facile à récupérer. En fait je devais courir le semi marathon d’Amsterdam mais comme on avait déjà décidé d’aller à Paris ce weekend-là j’ai cherché sur l’internet si jamais il y aurait un semi à Paris. Et j’ai trouvé ! Il y avait le 21km de Seine-St-Denis. C’était très facile de m’inscrire par internet et voila, soudain c’est le jour J et je devrai courir. Cette course est un entraînement pour moi. Le but est de courir le marathon de Hong-Kong le 5 février 2012 avec mes collègues.

Jour J: 16 octobre. Un Hollandais avec bien sûr son maillot orange attend le départ. Je ne connais pas l’histoire de cette route. Il y a longtemps c’était vraiment une voie royale? Après le départ c’est surtout le béton. On doit trouver un rythme. Je voudrais bien courir 13km par heure (4m.40s par km) mais je ne sais pas si je vais y arriver. On traverse un parc et après on passe devant une église. Malheureusement on n’a pas le temps de s’arrêter pour apprécier ! On fait retour vers la Stade de France en traversant le canal mais d’abord on tourne à droite….et ouf, ça c’est toujours dur psychologiquement : on voit des coureurs qui ont déjà fait le retour tandis que nous on n’y est pas encore.


« Il y a des moments où l’on a envie d’arrêter et de s’assoir à une terrasse »

Bon courir c’est toujours une bataille, contre soi-même. Il y a toujours des moments où on se demande pourquoi on le fait et où on a l’envie de s’arrêter, surtout quand il fait très beau et on pourra s’asseoir sur une terrasse. D’un autre coté, il y a aussi des moment qu’on savoure. Ce moment arrive en traversant la stade. En 1998 les Pays-Bas auraient dû jouer la finale contre la France (mais bon trop de penalties ratés nous ont privés de cette finale…peut-être on aura une nouvelle chance à 2016 😉 ) Aujourd’hui c’est juste une course à pied.

Je dois avouer qu’un moment difficile arrive en quittant le Stade de France, ça monte pas mal. Je ne sais pas pourquoi. Je voudrais bien le refaire parce que ces deux fois quand je dois traverser le stade je mets 5min20s par km au lieu de mes 4m40s préférés…..qu’est-ce qu’il m’arrive? Peut-être est-ce parce que je ne vois pas mes supporters (ma femme et mes trois enfants) pour m’encourager ? On n’avait pas compris que je devais traverser le stade et qu’ils pouvaient m’encourager des tribunes…

Mais bon, je suis très content de les retrouver une fois la course finie ! Et je suis très heureux d’avoir participé. Le ravitaillement en boissons et en fruits à la fin était sympa. J’ai fait le semi-marathon en environ 1h40m. J’espère revenir l’année prochaine…..avec ma famille dans la stade!!