Tremblay-en-France – Les trafiquants n’avaient pas la clé

carte 93-nordAlors que les contrôles dans les halls d’immeuble se multiplient, les policiers ont réussi à mettre à mal un trafic de stupéfiants à Tremblay.




Depuis l’année dernière, la préfecture de Seine-Saint-Denis a décidé de contrôler les halls d’immeubles, afin d’enrayer le trafic de stupéfiants.

A Tremblay-en-France, jeudi 13 octobre, la méthode a porté ses fruits. La brigade anti-criminalité (BAC) de Villepinte déjoue le piège des trafiquants qui, avant de commencer leur vente dans les étages de l’immeuble, placent un cadenas sur la trappe d’accès au toit afin de s’assurer qu’aucune personne dissimulée sur les terrasses n’interrompra leurs activités.

Les policiers remplacent le cadenas par un autre semblable. Ainsi, ils peuvent investir les étages et interpeller un guetteur utilisant un talkie-walkie et un téléphone portable. Âgé de 21 ans et déjà impliqué dans 19 procédures policières, il est trouvé en possession de 150 g de résine de cannabis (34 morceaux et 8 barrettes) et de 40 euros. Un vendeur est également arrêté à l’extérieur du bâtiment, muni lui aussi d’un talkie-walkie.

Tous deux ont été déférés au Parquet. Le guetteur a été remis en liberté et le vendeur écroué.

Malgré cette réussite, le trafic de drogue est toujours présent. Mercredi 14 septembre, une fusillade avait éclaté à Tremblay, faisant deux morts.


Source : préfecture de police de Paris