Saint-Denis – Comment se déroule un conseil municipal ?

Conseil municipal de Saint-Denis © PP/93infos
Conseil municipal de Saint-Denis © PP/93infos

carte 93-ouestJeudi 20 octobre avait lieu la réunion mensuelle du conseil municipal de Saint-Denis. L’occasion pour la rédaction de 93-infos de vous raconter de l’intérieur comment se déroulent les débats. Schéma à l’appui !





19h10: début de la réunion

L’agenda commence par l’adoption du dernier procès-verbal.

Georges Sali, au nom du groupe ‘Ensemble pour l’Avenir de Saint-Denis’ (assimilé PS), indique qu’il demande depuis plusieurs fois qu’on réponde à certains points soulevés à chaque séance sur lesquels le Maire s’est engagé à donner une réponse. Il se plaint également des méthodes de travail, et demande à « créer les conditions pour que les séances privées fonctionnent convenablement ». Selon son groupe, les dossiers importants comme ceux portant sur l’aménagement du territoire ne peuvent être abordés un à un en conseil, sans un travail préparatoire des élus et autres intervenants en amont.

Didier Labaune, du groupe ‘Ensemble pour un nouveau Saint-Denis’ (assimilé UMP), indique qu’il n’a jamais approuvé aucun PV d’assemblée pour des raisons similaires à celles évoquées par Mr Sali.

L’ambiance est alors studieuse dans les rangs, certains discutant discrètement entre voisins.

Conseil Municipal de St Denis
Conseil Municipal de St Denis © 93infos

Peu à peu, dans les bancs, on s’organise : certains feuillètent l’ordre du jour, d’autres ouvrent leur PC portable et n’en décolleront plus, d’autres surfent sur leur smartphone. La plupart épluchent juste leur courrier et les publications locales. On bavarde de plus en plus allègrement.

19h25 : Point n°1/42

Après vote dudit procès-verbal, Fabienne Soulas propose le projet de vœu du conseil, portant sur la défense du Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD). La majorité souhaite demander, au nom des Dyonisiens, « au gouvernement de peser de tout son poids dans les négociations à venir pour maintenir le budget du PEAD » .

Des élus grignotent, certains mettent à jour leur agenda… Ceux qui possèdent un smartphone rendent visiblement très envieux leurs voisins.

Il faudra ensuite 30 minutes pour finalement voter à l’unanimité ce point, l’opposition se répandant sur l’organisation de l’agenda. Le groupe ‘Ensemble pour un nouveau Saint-Denis’ insiste notamment sur le fait que l’on aborde des sujets concernant indirectement la Ville en priorité, alors que les questions sensibles, comme la suppression de postes d’employés municipaux, sont abordées en toute fin de réunion.

Dans les bancs, on discute toujours par groupe de deux ou trois, on partage des gâteaux, on termine sa revue de presse…

19h50 : Point n°2/42

Le Conseil consacrera ensuite plus de deux heures à l’approbation du compte-rendu annuel d’activité présenté par la Société d’Economie Mixte de l’Agglomération Plaine Commune. Ce compte-rendu détaille les différents projets d’aménagement urbain, notamment pour la Porte de Paris ou la ZAC Landy-Pleyel.

On peut s’étonner de la répartition du temps consacré à chaque thème, comme illustré sur le graphique ci-dessous. Comme le notaient les membres de l’opposition, le manque de travail en séances privées a conduit le Conseil à passer la moitié de son temps sur les points liés à l’aménagement. Ceci a réduit par exemple les questions concernant le commerce à 2 minutes, l’éducation à 3 minutes, et le personnel communal à 4 minutes.

23h55 : Point n°40 – réorganisation de postes d’employés municipaux

On dirait que l’usure a pris toutes les forces de l’opposition, comme de la majorité. Pas une question, pas une remarque, pas un vote contre dans les rangs.

Une minute plus tard, après vote du point n°42, la séance est levée.

L’intégralité de la séance filmée sur le site de la Ville de Saint-Denis

7 commentaires sur “Saint-Denis – Comment se déroule un conseil municipal ?

    1. Ludovic,
      Les termes que vous employez sont particulièrement rudes et lourds de sens. Je ne me savais pas le relais d’une propagande anti-communiste, merci de votre éclairage.
      Malgré le sarcasme, il n’y a dans ma vision aucun parti pris politique, le but est simplement de décrire le déroulement d’une séance de conseil municipal de la 2è ville du département.
      Pour rappel, les séances de conseil municipal sont publiques, j’invite donc chacun à y assister au moins une fois dans sa ville.
      Pierre

  1. Où étiez-vous? Pour les points qui vous auraient échappé durant cette séance :
    SAC SANS FOND ET BILLETS DE MONOPOLY…POUR LE BETON NECESSAIRE A L’EDIFICATION DU GHETTO DIONYSIEN
    Extraits et commentaires à propos de mes interventions en conseil municipal le 20 Octobre 2011. (vidéo disponible sur http://www.ville-saint-denis.fr/jcms/jcms/w_5887/seances-du-conseil-municipal).

    Compteur vidéo 6 minutes 56 secondes à 7 minutes 45 secondes : adoption du précédent procès verbal.
    Depuis mon élection en 2008, je n’ai approuvé aucun compte-rendu de Conseil Municipal. J’ai, le premier, remarqué que les interventions des conseillers municipaux d’opposition étaient tronquées ou que certains mots étaient remplacés par d’autres (faussant ainsi le sens de leur discours) ! Par ailleurs, les questions posées par les conseillers d’opposition ne trouvent pratiquement jamais de réponse …Rien n’a évolué à ce sujet depuis 3 ans et demi … (tout cela a déjà été détaillé à plusieurs reprises dans mon blog).
    A noter que les conseillers socialistes (censés faire partie de l’opposition) ont adopté ce PV, après quelques plaintes purement formelles…comme d’habitude…

    Compteur vidéo de 30 minutes 43 secondes à 32 minutes 46 secondes et 35 minutes 00 secondes à 36 minutes 16 secondes : projet de vœu du Conseil Municipal pour la défense du programme européen d’aide aux plus démunis.

    La majorité municipale émet presque systématiquement des vœux (et maintenant projets de vœux !) en début de séance. Ces vœux portent habituellement sur des sujets très éloignés de Saint-Denis, loin de ce qui préoccupe et qui mine l’existence des dionysiens.
    Cela donne lieu la plupart du temps à des démonstrations du Maire (quasi-illettré), ou d’un de ses meilleurs propagandistes (oups !), sur la manière de gérer la France !!!
    La majorité « pseudo-communiste » municipale de Saint-Denis n’a ni les moyens intellectuels ni les compétences pour apprécier le travail du gouvernement…et pas le début d’une compétence pour gérer notre ville… Imaginez un peu ces gens au gouvernement : la France et les français seraient dissous dans le grand « melting-pot tiers-mondiste » voulu par ces post-soixante-huitards vieillissants. Ils ne feraient après tout qu’appliquer aux français ce qu’ils appliquent aux dionysiens…

    Compteur vidéo de 130 minutes 13 secondes à 131 minutes 24 secondes : à propos de l’aménagement de la ZAC Bel-Air (les réflexions qui suivent peuvent être reprises pour ZAC Nozal, Landy Pleyel, Cristino Garcia ou Porte de Paris).
    Il s’agit là de faire la présentation, le compte-rendu de décisions prises par Plaine-Commune (en se souvenant bien qu’il n’y a pas de conseillers de droite de Saint-Denis siégeant à Plaine-Commune et que les conseillers de droite ou du centre des autres villes qui y siègent votent tout ce que leur maître Braouezec leur met sous le nez !!!).
    Ne pas laisser un mètre carré sans béton !
    Ce qui est pompeusement appelé aménagement de la ZAC Bel-Air (réflexion valable pour les autres ZAC) est bel et bien une urbanisation irresponsable, échevelée, (sans concertation avec les élus d’opposition et populations des quartiers concernés) de l’immense potentiel de terrains disponibles sur notre commune : voilà la ghettoïsation irréversible voulue par P Braouezec, président de Plaine-Commune et de son équipe béate !
    Je note que S. Peu (adjoint au logement, président de Plaine-Commune-Habitat), qui fait la présentation, a désormais tout le vocabulaire du commercial, du Vrp de l’immobilier. Il parle comme pourrait le faire un employé d’un des grands constructeurs du BTP, fraîchement issu d’une de leurs écoles de vente…

    273 minutes 27 secondes à 276 minutes 10 secondes : à propos des admissions en non-valeur 2011 pour 799 992 euros (oui, vous avez bien lu !).
    Par négligence, incompétence ou pire par complaisance, entre 1995 et 1998, la municipalité a laissé pourrir la situation concernant le recouvrement de cette somme.
    Les débiteurs sont « divers » pour 175 363 euros, « voirie divers » pour 100 745 euros, « droits de voirie » pour 66 166 euros.
    Le « reste » des sommes non-recouvrées concerne la facturation de centres de loisirs, crèches, location de salles (!), colonies de vacances, restauration scolaire, impayés divers et variés représentant 450 000 euros…Et il ne s’agit là que de 4 ans (1995 à 1998) où l’on pourra également observer que l’année 1998 représente à elle seule 500 000 euros ! Qu’en sera-t-il pour les années 1999 et au-delà ?
    Pour finir provisoirement avec ce sujet, il est effarant de voir, en séance du conseil municipal, les visages hilares de nombre d’adjoints lorsque l’on évoque que 800 000 euros ont été perdus du fait de leur inconséquence ; ils ont oublié (l’ont-ils su un jour) que cet argent était le vôtre, contribuables dionysiens : L’ARGENT DU CONTRIBUABLE EST POUR EUX ISSU D’UN SAC QU’ILS PENSENT SANS FOND ET ILS JOUENT AVEC LES BILLETS DE BANQUE COMME UN ENFANT ( peu doué) JOUE AVEC DES BILLETS DE MONOPOLY !!!

    didier Labaune, conseiller municipal Ump Parti Radical, responsable Parti Radical à Saint-Denis, responsable « Dionysien Libéré ».
    didier.labaune@yahoo.fr
    http://saintdenislabauneump.blogspot.com

  2. madame,
    Veuillez également noter que lorsque je suis présent, je vote contre tous les points présentés à de rares exceptions près ( ceci depuis le début de mon mandat ):
    La municipalité « pseudo-communiste » n’a pas le début d’une compétence pour gérer un dossier …Laisser croire que je vote les dossiers présentés serait comment dire…malhonnête ( terme que vous m’avez entendu dire au maire si vous étiez là !) .
    Je vais naturellement informer les autres membres de l’opposition de la parution de votre article

    salutations,
    Didier Labaune
    http://saintdenislabauneump.blogspot.com

    1. Bonjour,

      Vous noterez que l’article est signé Pierre Plissonneau, c’est lui qui a couvert le conseil municipal, pas moi…

      Cordialement,

      Mélanie Chaluleau

  3. madame,

    Les inexactitudes (le survol orienté) de Mr Plissonneau montrent qu’il n’a rien couvert du tout!
    Concernant le vote du point du point 40 : les trois membres de l’ump se sont abstenus.Les socialistes de l’opposition ( distinction à faire puisqu’il y en a dans la majorité )ont voté pour. C’est un des seuls points ou nous nous sommes abstenus…Pour les autres, revoir mon commentaire précédent…

    Ce qui est navrant Madame Chaluleau, c’est de voir votre article , pris comme « argent comptant » en « copier-coller » sur le site « Saint-Denis ma Ville » ( cf association subventionnée par la municipalité « sans crier Gare » ).
    salutations

    dl

    1. Pierre Plissonneau est resté jusqu’à la fin du conseil municipal, ce que ne font pas la plupart des journalistes locaux. Donc oui, il a couvert la séance.

      Cordialement,

      Mélanie Chaluleau

Les commentaires sont fermés.