Seine-Saint-Denis – Semaine noire dans les transports

RER B photo : wikipedia/Poudou99
RER B photo : wikipedia/Poudou99

carte-93La semaine dernière, les RER B et E ont été fortement perturbés occasionnant des retards de plusieurs heures. Pierre-Olivier Carel, conseiller municipal Modem de Rosny-sous-Bois et Daniel Goldberg, député et conseiller municipal PS de La Courneuve montent au créneau.






Mardi 27 octobre, 20h. Plus aucun RER E ne circule. Un train est annoncé, puis retardé avant d’être annulé. Le trafic restera quasi-nul jusqu’à ce qu’un train soit affrété direction, gare de l’est. Des personnes sur les voies en gare de Noisy-le-Sec perturbent la circulation des RER. Ce n’est pas la première fois. Le 20 septembre, là encore, le trafic est interrompu pendant plus d’une heure pour la même raison. Le 28 septembre, c’est à cause du feu à Pantin que les RER circulent au ralenti… quand ils roulent.

Sur le RER B, le tableau n’est guère mieux. Depuis septembre des rames sur lesquelles ont été découvertes des traces d’amiante ont été retirées de la circulation entraînant un allègement du trafic de 20%. Mercredi dernier, 18h05. La circulation  est interrompue. Aucune annonce n’est faite. Sur les panneaux est juste indiquée que l’interconnexion est coupée en gare du nord. Pourquoi ? Les passagers n’en savent rien. En gare de La Plaine Stade de France, un train est à quai. A 18h35, il n’a toujours pas redémarré. Le flot de voyageurs se dirige alors vers les bus. D’autres poussent jusqu’à la ligne 13. Et là, la cause de l’interruption de trafic est écrite sur les tableaux d’affichage : « Par manque de conducteurs, le trafic est très ralenti… » Stupeur et rage des usagers. En fait, certains conducteurs avaient fait valoir leur droit de retrait à la suite d’une probable présence d’amiante dans les rames…


Deux élus écrivent aux dirigeants

C’est ce message qui a fait sortir de ses gonds Daniel Goldberg, député et conseiller municipal PS de La Courneuve. Ce dernier a écrit à Guillaume Pepy, PDG de la SNCF « afin de l’alerter sur le caractère anormal de cette perturbation prolongée du trafic du RER B » . « L’indisponibilité d’une part importante de ses trains n’est pas acceptable plus longtemps » , indique l’élu.

Pierre-Olivier Carel, conseiller municipal Modem de Rosny, a lui aussi décidé de prendre sa plume et d’écrire à la direction de Transilien. « J’attends des explications sur le pourquoi des dysfonctionnements qui ne cessent de se multiplier et sur les réponses que la direction de Transilien compte apporter pour un retour à des conditions normales de circulation, et de respect des engagements vis-à-vis de la clientèle. » L’élu demande en outre qu’une lettre d’explication et un geste commercial sur l’abonnement mensuel soit fait en faveur des usagers.

Un commentaire sur “Seine-Saint-Denis – Semaine noire dans les transports

  1. Je rigole d’avance concernant les interventions des élus envers la SNCF ! Cela fait des années que la situation s’empire !
    Pas de souci Mr Pepy repondra qu’il est désolé et qu’il va prendre des mesures necessaires !!
    Oui enfin en attendant, on subit les aléas et les dictats des agents SNCF couverts par des syndicats extrèmement puissants ,surtout sur le RER B.
    C’est à Sud rail qu’il faut demander des explications, pas Guillaume Pepy qui ne connait pas , ou peu , le RER !!

Les commentaires sont fermés.