Aubervilliers – Chauffeur de prostituées, ça peut rapporter gros…

carte 93-ouestIl sevrait de chauffeur à des prostituées domiciliées à Aubervilliers. Payé 20 euros l’aller-retour, l’homme a été interpellé par la brigade de répression du proxénétisme (BRP).



Mardi 25 octobre à 20h40, un conducteur est interpellé alors qu’il vient de déposer une prostituée sur son lieu de travail, dans le bois de Vincennes. A bord de son véhicule, deux autres passagères attendent d’être conduites jusqu’à la camionnette où elles exercent leur activité. Un « point électrique », appareil générant un arc électrique, est également découvert.
La poursuite de l’enquête est confiée à la BRP.

Le « chauffeur », âgé de 32 ans, s’explique : séparé d’avec sa femme depuis mars 2011, sans emploi, sans ressources, il vit dans sa voiture. A l’occasion d’une relation sexuelle tarifée, il a rencontré une prostituée ; celle-ci, dépourvue de permis de conduire, lui a demandé de la conduire jusqu’à sa camionnette et de déplacer cette dernière. Par la suite, elle a systématiquement fait appel à lui pour ses trajets professionnels, à savoir entre son domicile d’Aubervilliers et son lieu de travail, le bois de Vincennes, sollicitant par la même occasion ses services pour quatre autres prostituées, tenues de verser au « chauffeur » 20 euros par aller-retour, domicile-bois de Vincennes. Quant à elle, au titre de petite amie officielle, elle s’est contentée de lui donner un peu d’argent pour payer essence ou nourriture.

Son épouse, entendue, a relaté avoir rencontré son futur mari dans le cadre de ses activités prostitutionnelles, elle-même profitant de sa casquette de chauffeur et de protecteur, mais cela sans aucune rémunération.

Il a été déféré le 27 octobre au Parquet de Paris.

Depuis le début de l’année, 180 personnes ont été interpellées par la brigade de répression du proxénétisme (BRP) pour proxénétisme aggravé ; 124 ont été déférées.



Source : préfecture de police de Paris