Clichy-s/Bois – Samia Orosemane « Venir du 93 n’est pas une tare »

Samia Orosemane
Samia Orosemane © dr

carte 93-sudTout juste rentrée de Bruxelles, une ville qu’elle adore, l’humoriste Samia Orosemane originaire de Clichy-sous-Bois, nous a accordé un peu de son temps. Interview.



Dans l’arrière salle colorée d’un bar de quartier, Samia Orosemane nous a raconté, imité (presque chanté) sa vie, ses combats… Assise sur sa banquette, elle ne tient pas en place. Samia, c’est un bout de femme monté sur ressort qui a toujours le mot pour rire et le don d’imiter à la perfection les accents.

L’accent Ivoirien, Camerounais et Antillais vu par Samia



93-infos.fr : Es-tu toujours nounou ou arrives-tu à vivre de ton art ?
Samia Orosemane :
Je vis presque de ça ! Cette année va être décisive. Je commence à percevoir quelques cachets et mon objectif est de me professionnaliser. Je fais du théâtre depuis que j’ai 12 ans. Ma rencontre avec Phil Darwin a été un accélérateur. On est dans le même registre, j’adore ce qu’il fait. Un jour, il est venu me voir sur scène, et il m’a dit « j’aimerais bien jouer là, est-ce que tu peux me donner les coordonnées du programmateur ? » J’ai répondu « oui, je veux bien mais ça a un prix. T’as déjà vu un arabe donner un truc gratos ? » Je lui ai dit ok, mais je veux jouer ta première partie. C’était en 2008.


93-infos.fr : Depuis, tu as joué partout en France, à l’étranger. Tu as même un personnage récurrent sur le web « Aïcha vous dépanne » !
Samia Orosemane :
Oui, je suis en résidence au théâtre Popul’air du Reinitas (Ndlr : Paris 20e) où je joue tous les mardis et tous les week-ends, je suis invitée quelque part. Je vadrouille ! Le personnage d’Aïcha, c’est de l’improvisation. Des jeunes réalisateurs de Tours ont gagné un prix avec France TV et ont pu acheter du matériel pro. Ils ont créé une série La vie en panne et m’ont fait jouer le rôle de la maman Aïcha. Ils ont voulu créer une web-série autour de ce personnage. Ils allument la caméra et je discute. Ça a fait un buzz de dingue. On a trouvé ça hallucinant !




93-infos.fr : Comment travailles-tu : méthodique, bordélique ?
Samia Orosemane :
Je me mets la pression. Il n’y a que ça qui marche. Vu que je suis bordélique, j’ai besoin d’avoir des dates butoir.


93-infos.fr : Y a-t-il des thèmes qui te tiennent à cœur ?
Samia Orosemane :
Dans mon spectacle, je parle du fait de ne pas avoir d’enfant, de cette pression que l’on te met quand tu n’en as pas. Je parle aussi du voile, c’est un peu plus militant. J’arrive sur scène voilée en noir avec en fond sonore la musique des Dents de la mer (Ndlr : le jour de l’interview, elle porte un voile rose bonbon).


93-infos.fr : Comment a réagi ton entourage quand tu t’es lancée dans une carrière d’humoriste?
Samia Orosemane :
Au début, mes parents pensaient que c’était n’importe quoi et que ça ne servait à rien. Aujourd’hui, ma mère distribue des flyers à ses copines ! Elle arrive à concevoir que c’est un métier. C’est une reconnaissance sublime. Un jour, j’ai joué devant 8 000 personnes. Mes parents étaient dans le public. A la fin, je suis allée voir mon père. Il m’a dit : « si chacun il donne 1 euro, c’est bien ! » J’ai trouvé ça génial, donc je le raconte dans mon spectacle maintenant.


93-infos.fr : Venir de Clichy-sous-Bois, a-t-il été un handicap ?
Samia Orosemane :
Non, c’est une grande chance. Si j’avais grandi dans un quartier chic, je n’aurais pas eu tous ces accents et toute cette couleur qu’il y a dans mes textes. C’est une force, une richesse. J’ai travaillé pendant trois ans dans le 16e à Paris, ça a été horrible. Il n’y a aucune humanité. Les gens ont de l’argent et croient que ça les dispense d’être poli. Ils tirent tout le temps la gueule, ne connaissent pas leurs voisins… A Clichy-sous-Bois, tu es en permanence dans l’échange. C’est un autre monde. Je ne pense pas que ce soit une tare de venir du 93. Si je devais recommencer, je referais pareil.


— BONUS —-

Le catalogue Leclerc, ça l’énerve !

+++

La vidéo clin d’œil au 93 à voir ici


La page facebook de Samia : http://fr-fr.facebook.com/pages/Samia-Orosemane


Un commentaire sur “Clichy-s/Bois – Samia Orosemane « Venir du 93 n’est pas une tare »

  1. Lol Samia tu crois que si on venait du 16 eme on serait le genre de femmes que nous sommes aujourd8 mdrrrrrrrr!!!!! Bravouuu ma topine!!!!

Les commentaires sont fermés.