Le Bourget – Le maire porte plainte contre un blogueur

Élections sénatoriales 2011 © QGe/93infos
Vincent Capo-Canellas, Élections sénatoriales 2011 © QGe/93infos

carte 93-ouestVincent Capo-Canellas, sénateur-maire (NC) du Bourget, a porté plainte pour diffamation contre Sebastien Foy, auteur du blog Le Bourget en mouvement.







Le 31 janvier, Sébastien Foy auteur du blog Le Bourget en mouvement, devra répondre de ses écrits devant la 17e chambre du TGI de Paris. Le sénateur-maire du Bourget a en effet porté plainte pour diffamation contre le blogueur.

« Les élus ne sont pas des punching-balls ! J’ai souhaité marquer un coup d’arrêt. Ce blog est une source permanente de mensonges » , dénonce l’édile. Et de citer en exemple un post où Sebastien Foy annonce que le premier magistrat va quitter la mairie s’il est élu sénateur : « C’est faux. J’avais dit que j’abandonnerai le conseil général, ce que j’ai fait. » Ou encore le fait qu’il avait déménagé depuis son élection en tant que sénateur. « Mes voisins ont beaucoup ri ! Je n’ai jamais quitté le Bourget. C’est quand même fou de devoir se justifier ! »

De son côté, Sebastien Foy, candidat aux cantonales de mars dernier et blogueur au Bourget, ne compte pas s’arrêter là : « Je vais me défendre.Je n’ai pas peur. Je pense qu’il a fait une grosse erreur. Ça me pousse à persévérer. » Depuis sept mois, Sebastien Foy fait entendre une voix discordante sur le web. « Nous avons pas mal de dossiers qui semblent déplaire. »  De fil en aiguille, il a créé une association citoyenne du nom de son blog et compte bien continuer.

L’ex-maire socialiste de Noisy-le-Sec, Alda Pereira Lemaitre, viendra elle aussi devant le tribunal de Paris pour une affaire de diffamation. Elle avait porté plainte contre un blogueur pour une caricature parue sur le post.fr la comparant à Al Quaida. Les conflits entre élus et blogueurs sont légions. A Noisy-le-Sec François Duarte a cumulé seize procès contre l’ancienne municipalité. A Noisy-le-Grand, Alain Cassé a été poursuivi par le maire socialiste Michel Pajon pour un commentaire posté sur le blog de son association.