Montreuil – Foire d’empoigne autour du budget 2012

Montreuil, conseil municipal © MC/93infos
Montreuil, conseil municipal © MC/93infos

carte 93-centreJeudi soir, le vote du budget 2012 de la ville de Montreuil, a donné lieu à une nouvelle passe d’armes entre la majorité et son opposition.







285 millions d’euros, c’est le budget de Montreuil pour l’année 2012. Il a été voté seulement par la majorité, l’opposition l’ayant rejeté en masse.

« C’est un budget très serré » , annonce l’adjoint aux finances Emmanuel Cuffini. Pourtant, tous les curseurs sont à la hausse. 15,8 millions d’euros d’autofinancement ont été dégagés et réinjectés dans le budget d’investissement. Le « désendettement de la ville est important » a souligné l’élu, cependant, le budget prévoit la possibilité de contracter jusqu’à 39 millions d’euros d’emprunt. La culture verra son budget augmenté de 5%, le sport de 7%, les espaces publics de 6,5%. La plus importante augmentation sera alloué au Centre communal d’action sociale (CCAS) : + 80 % soit 1 800 000 euros de subvention.

Les axes forts : le social et la solidarité. Les investissements vont se multiplier (école, gymnase, logements…). Le parc aquatique du Haut Montreuil débutera dès 2012. 5 millions d’euros sont provisionnés pour le démarrage du projet.


Bras de fer à base de chiffres et comparaison au Sarkozysme…

Pour Dominique Attia (FASE), si le budget du CCAS augmente de 80% comme annoncé, il y aura des coupes ailleurs, oui mais où s’interroge l’élue ? Gaylord Le Chequer (RGC) parle d’un budget « anxiogène » et déplore une baisse de 30% de la subvention au CCAS contrairement à ce qu’annonce Emmanuel Cuffini. Mouna Viprey (RSM) insiste sur le fait que la ville compte emprunter près de 40 millions d’euros et parle d’une gestion par « à-coups » . Alexie Lorca (PS) estime que le maire devrait arrêter d’ « hypercommuniquer » . D’ici la fin du mandat, la ville devra à nouveau augmenter ses impôts prophétise la conseillère municipale.

Catherine Pilon première adjointe, s’est énervée. « Dans notre conseil municipal, la droite n’est pas représentée. Je suis triste que dans un conseil municipal de gauche, les seules interventions que vous faites sont pour critiquer en semant le doute ! Cela ressemble à la France qui a peur de Sarkozy. » Le maire Dominique Voynet a conclu le long débat (Ndlr : près de 3 heures de discussion) en rectifiant des informations parues sur différents tracts et blogs d’élus.  Ainsi, le produit de l’augmentation des impôts était de 5,7 millions en 2010, idem en 2011. Quant à la dette, « elle ne se creuse pas » , insiste l’édile.



Relire le live-tweet du débat sur le budget et les commentaires des twittos