Noisy-le-Sec – Condamnés, ils ont fait appel

NOISY-LE-SEC-Alda-Pereira-L © MC/93infos
Alda Pereire Lemaitre © MC/93infos

carte 93-centre Jeudi 19 janvier, le jugement a été rendu dans l’affaire opposant Alda Pereira Lemaitre, ex-maire de Noisy-le-Sec, à deux membres de la section locale de l’UMP : Olivier Deleu et Lionel Cressiot. Condamnés pour injure, ils ont fait appel.









L’ancienne maire socialiste de Noisy-le-Sec, Alda Pereira Lemaitre, avait porté plainte contre X le 14 décembre 2009 pour injure et diffamation. La plainte faisait suite à la diffusion d’un tract de la section locale de l’UMP dans lequel il était écrit que : « c’est le maire le mieux rémunéré de l’histoire de notre commune : près de 6 000 euros » et « qu’en début de mandat vous vous êtes octroyé une augmentation non négligeable de vos indemnités

En avril 2011, Olivier Deleu et Lionel Cressiot étaient mis en examen. Jeudi, le tribunal a donné raison à l’ex-édile. Toutefois, seule l’injure a été retenue, pas la diffamation. « J’estime avoir obtenu réparation. Cela démontre que l’on ne peut pas utiliser tous les moyens en politique pour arriver à ses fins. »

Pour Olivier Deleu, actuel conseiller municipal de la majorité, cette décision du TGI de Bobigny est une demi-surprise. « Mon ressenti, c’est que je ne pensais vraiment pas être condamné. Mon avocat était du même avis. Une fois entendu le réquisitoire très violent du procureur, il apparaissait évident qu’on n’en sortirai pas blanchi » , commente l’élu. Dès hier matin, Olivier Deleu et Lionel Cressiot ont fait appel. Le nouveau jugement est espéré pour fin 2013.



Lascoux et Burot condamnés eux aussi

Dans l’affaire qui opposait l’agent de police municipale à  un élu de l’ex-majorité, Patrice Lascoux (EELV) et celle de Jean-Paul Burot (lutte ouvrière), là encore, le tribunal a tranché en faveur du plaignant.

Lors d’un conseil municipal, en juin 2010, Jean-Paul Burot avait refusé de se lever pour une minute de silence en hommage à la policière municipale tuée à Villiers-sur-Marne, Aurélie Fouquet.

L’ex-maire de Noisy-le-Sec qui a soutenue l’agent de police municipale et le syndicat à l’initiative de la seconde plainte se réjouit de cette décision de justice. « Cela démontre à quel point j’étais entourée d’élus irresponsables » , dit-elle à propos de Patrice Lascoux. Dans cette affaire, insiste Alda Pereira Lemaitre, « je suis déçue que Laurent Rivoire ne se soit pas constitué partie civile » .

4 commentaires sur “Noisy-le-Sec – Condamnés, ils ont fait appel

  1. Attention à ne pas être instrumentalisé comme j’ai pu l’être pendant deux par certaines personnalités politiques qui n’agissent que dans leur propre intérêt politique.

    A la lecture de cet article, se pose une question : quelles étaient le montant total des indemnités que touchait Mme Pereira Lemaitre par mois, tout confondu avec l’aval de qui vous voulez : conseil municipal, conseil d’administration de la SEMINO, conseil communautaire EST ENSEMLE…

    le tract incriminé parlait d’une indemnité PROCHE de 6 000 euros par mois… Merci à 93info d’apporter une reponse précise et objective à cette question…

    93SANG30

    1. Bonjour,

      L’article fait état d’une action en justice. Les deux personnes condamnées ont fait appel. Le propos n’est pas ici, de savoir combien gagnait Mme Alda Pereira Lemaitre, mais de rendre compte du jugement. Si toutefois vous souhaitez vraiment connaître le montant exact des indemnités, je vous invite à poser la question à la personne concernée.

      Cordialement,

      Mélanie Chaluleau

      1. La personne concernée fait la sourde oreille quand on lui pose des questions… Peut être réserve t elle la réponse dans son essai littéraire (s’il est publié un jour)

Les commentaires sont fermés.