Bonneuil veut intégrer l’intercommunalité du Bourget

Jean-Luc Herkat © Q.Ge/93infos
Jean-Luc Herkat © Q.Ge/93infos

carte 93-centreLors de la cérémonie des vœux à la population, ce vendredi 20 janvier, Jean-Luc Herkat maire UMP de Bonneuil-en-France (95) a renouvelé le souhait de voir sa commune rejoindre la Communauté d’Agglomération de l’Aéroport du Bourget (CAAB). Problème, le préfet a un autre schéma en tête.




Le schéma départemental élaboré par la préfecture du Val d’Oise pour le découpage des groupements de communes appelle la commune de Bonneuil à rejoindre la Communauté d’Agglomération Val-de-France. Une proposition qui ne correspond pas au souhait du conseil municipal de cette petite ville de 700 habitants. Le maire de la commune, Jean Luc Herkat (UMP), a tenu a le rappeler lors des vœux à la population.


La délibération entérinée par toutes les mairies

Nous avons voté pour rejoindre la Communauté d’Agglomération de l’Aéroport du Bourget, a déclaré l’édile. La commune doit rejoindre la CAAB au 1er janvier 2013. La délibération a été votée en conseil municipal durant l’automne avant d’être approuvé par les villes de Dugny, Le Bourget et Drancy ainsi que par le conseil communautaire de la Communauté d’Agglomération de l’Aéroport du Bourget. Pour justifier ce choix, le maire de Bonneuil évoque l’activité aéroportuaire : Sans les moyens financiers apportés par le pôle du Bourget, Bonneuil ne serait pas ce qui est aujourd’hui(NDLR : l’Aéroport du Bourget et ses entreprises recouvrent plus de la moitié du territoire de la ville). La vérité c’est que je suis le maire d’une commune qui est plus attaché au destin des communes en lien avec l’Aéroport du Bourget […]. Les anciens de Bonneuil ont été les premiers témoins de l’aéronautique, quelle fierté pour ces générations de Bonneuil !


Une situation bloquée

Seulement, cette décision se heurte à la loi. Notre choix est pour le moment bloqué par la loi interdisant de rejoindre un groupement de commune d’un autre département, sauf en cas d’exception autorisée par le conseil d’État, se désole le maire de Bonneuil. Notre solution n’est pas la plus simple, mais elle est la plus cohérente avec le projet du Grand Paris et également avec l’arrivée d’Eurocopter.

André Veyssière, maire de Dugny, souligne également l’importance ce ralliement, notamment quand une grande entreprise comme Eurocopter se retrouvera à la fois sur le territoire de Dugny et celui de Bonneuil en France à partir de 2014 .

Le conseil d’Etat validera-t-il cette décision ? Affaire à suivre.