Conseil général – Moratoire sur les investissements

carte-93Claude Bartolone, le patron du Département a réuni les maires et présidents d’agglomération pour discuter de la situation financière du 93. Les conseillers généraux n’étaient pas conviés. Une décision étonnante pour Jean-Michel Bluteau, élu du canton de Villemomble et président du groupe La Seine-Saint-Denis pour Demain.






C’était assez étrange. C’était une réunion, mais pas une séance plénière.  Le cabinet nous a appelés la veille pour nous dire de ne pas venir. Finalement, nous avons pu y assister. J’y étais en tant que représentant du maire de Villemomble, Patrice Calméjane, qui ne pouvait pas être présent. Nous étions installés par ordre alphabétique des villes. , décrit Jean-Michel Bluteau, le conseiller général de Villemomble.

Hier matin, les maires et présidents d’agglomération de Seine-Saint-Denis étaient conviés  au conseil général, afin de faire un point sur la situation financière du département avec l’aide du cabinet d’audit Klopfer.  Une réunion à huis-clos écrivent les membres du groupe La Seine-Saint-Denis pour Demain car ni les conseillers généraux, ni la presse n’étaient conviés.

Finalement, la réunion aura duré jusqu’à 13 heures. On nous a présenté un moratoire sur les investissements pour les trois ans qui viennent. La seule proposition concrète est la création d’une plateforme de revendication , conclut Jean-Michel Bluteau.


Un commentaire sur “Conseil général – Moratoire sur les investissements

  1. Petit à petit, le Président du Conseil Général reconnaît son incompétence à gérer le département.

    Un « moratoire sur les investissements » c’est la façon jolie de dire « on est pas capables de gérer l’argent qu’on avait donc pour pas refaire de bêtise on dépense plus ».

    Mais Claude Bartolone ne démissionera pas et persistera dans son échec, son improbable carriêre ministérielle l’empêchant de voir les choses en face.

Les commentaires sont fermés.