Saint-Ouen – François Kiesgen publie L’autre rive

François Kiesgen
François Kiesgen de Richter

carte 93-ouestComment d’ingénieur devient-on auteur de romans ? François Kiergen de Richter a franchi le pas par trois fois. Cet habitant de Saint-Ouen vient de publier un polar, L’autre rive. Interview.





Nous avons rencontré François Kiesgen de Richter l’auteur de L’autre rive, polar de 190 pages sorti en début d’année, chez lui, à Saint-Ouen.

93-infos.fr : Être auteur, c’est est votre profession ?
François Kiesgen :
Non, c’est une passion ! Je suis ingénieur chef de projet formation chez PSA, à Saint-Ouen. Je conçois les formations des salariés des services après-vente. C’est un métier où j’écris beaucoup.

93-infos.fr : L’autre rive est votre premier polar, mais votre troisième livre. Comment en êtes-vous arrivé à écrire des bouquins ?
François Kiesgen :
J’étais en poste dans le Nord. Un problème cardiaque m’a obligé à rester à la maison pendant quatre mois. Je tournais en rond, alors pour m’occuper, je me suis mis à l’écriture. Mon épouse m’a encouragé à envoyer mon manuscrit à des maisons d’édition. J’ai obtenu une réponse positive. Pourtant, je n’écrivais pas pour être publié, mais pour éviter de gamberger. Et puis, j’avais un grand-père qui était écrivain. Je pense qu’il y a un lien.

93-infos.fr : Vous avez écrit un essai, puis vos mémoires, maintenant vous publiez un polar. C’est totalement différent !
François Kiesgen :
J’aime beaucoup les séries policières et j’avais envie de m’essayer au roman policier. Tout est parti d’une discussion avec une personne de la Direction centrale du Renseignement intérieur (DCRI) qui avait perdu son fils, mort dans une vengeance.  (Ndlr : le livre raconte le meurtre d’un enfant et la quête de son père pour le venger tout en mêlant une histoire annexe de terrorisme)

« Je croise beaucoup de sources avant d’écrire »



93-infos.fr : Vous laissez une place importante aux personnages que vous décrivez avec forces de détails.
François Kiesgen :
Oui, ce qui est important pour moi dans un livre est le sentiment d’identification aux personnages. Je voulais les mettre en valeur. Ce sont eux qui portent l’histoire.

93-infos.fr : Tout comme vous décrivez les personnages, vous donnez vie à la banlieue. Vous êtes-vous inspiré de la Seine-Saint-Denis ?
François Kiesgen :
A un moment donné, on décrit ce que l’on voit. Ce sont des rues où je me suis baladé. Elles existent vraiment. Le lecteur a besoin de se reconnaître dans une certaine réalité. Pour L’autre rive, j’ai été au commissariat de Saint-Denis afin d’être le plus fidèle possible dans la retranscription du quotidien des policiers. J’ai été très bien reçu. J’utilise aussi internet pour mes recherches. Je croise beaucoup de sources avant d’écrire.

93-infos.fr : Que vous apporte l’écriture ?
François Kiesgen :
L’écriture est exigeante et demande énormément de concentration. Depuis que j’écris, je peux faire des journées de travail plus longues. Cela me permet aussi quand je rentre le soir, de me vider la tête, de déconnecter. J’aurais dû le faire plus tôt !

93-infos.fr : Quand vous verra-t-on en dédicace ?
François Kiesgen :
Jamais ! Je n’ai même pas osé le faire pour mon propre CE. Plusieurs libraires me l’ont proposées, mais je n’ai pas encore osé. Je suis l’homme de l’ombre. Il y a une certaine pudeur dans l’écriture.

93-infos.fr : Quels sont vos prochains projets ?
François Kiesgen :
Mon prochain livre est déjà bien avancé. Ce sera la suite de L’autre rive. J’ai prévu de faire un triptyque. Le côté politique sera plus développé.



l'autre riveLa page facebook de François Kiesgen de Richter : https://www.facebook.com/francois.lecoindelecrivain
Le site web de l’auteur : http://www.lecoindelecrivain.com
Mail : roman@lecoindelecrivain.com