Seine-Saint-Denis – Inquiétudes concernant le gaz de schiste

gaz-de-schistecarte-93Une demande de permis exclusifs de recherches d’hydrocarbures a été lancée en Ile-de-France. Stéphane Gatignon, maire de Sevran, et Hervé Suaudeau, candidat aux législatives à Aulnay-sous-Bois, montent au créneau.



C’est avec une grande surprise que j’ai appris que des permis d’exploration de gaz de schiste seraient bientôt délivrés par l’État sur le territoire de ma commune. Il est scandaleux que l’État agisse dans le dos des habitants sans aucune information , écrit Stéphane Gatignon maire EELV de Sevran dans un communiqué daté du 9 février.

L’élu a ouvert la brèche. Depuis, Hervé Suaudeau, candidat EELV aux législatives à Aulnay-sous-Bois, s’est emparé du sujet et tente de sensibiliser les maires concernés par le projet. En guise de protestation, un courrier a été envoyée au Ministère de l’écologie.


Un manque de transparence

Cette étude pour des demandes de permis exclusifs de recherches d’hydrocarbures aurait très bien pu passer inaperçue dans le département. Les documents publiés sur le site du Ministère de l’écologie ne font nullement référence à des villes de Seine-Saint-Denis.

En réalité, l’enquête publique de Chevry (qui nous concerne) ne définit qu’un territoire presque parallélépipède dont les coins ne sont définis que par des coordonnées géographiques (et encore pas trop standards). Le coin supérieur gauche de cette surface de 384k2 qui sera en concession exclusive à la société POROS-SA est aux coordonnées : 54,40 N, 0.20E (en grades). En cherchant ce point on s’aperçoit qu’il est au sud de la Gare de Villepinte dans le parc du Sausset , explique Hervé Suaudeau. Une carte mise en ligne hier vient confirmer les recherches du militant.

Dix-sept villes de Seine-Saint-Denis (Sevran, Vaujours, Clichy, Montfermeil etc.) sont concernées par ces recherches.


Quid de la pollution ?

La pollution liée à l’extraction du gaz de shit, via la technique de fracturation rocheuse par de l’eau a été avérée et cette technique interdite en France. Le film Gasland (voir ci-dessous) et la scène de l’eau qui prend feu avaient alerté l’opinion publique qui s’était largement manifestée l’année dernière. Le gouvernement avait alors fait marche arrière. En un an, les choses ont changé. Comme le précise le document mis en ligne par le Ministère, il existe désormais des techniques autorisées d’extractions (Ndlr : quelles sont-elles, mystère, le document n’en parle pas).

Pour Hervé Suaudeau, le gaz de schiste représente une énergie du passé. Ne devrions nous pas concentrer nos investissements vers les énergies renouvelables et surtout la vraie richesse de nos sous-sols franciliens qu’est la géothermie ? , conclut le militant EELV.





GASLAND par latelelibre

2 commentaires sur “Seine-Saint-Denis – Inquiétudes concernant le gaz de schiste

  1. C’est tout de même curieux : M. Gatignon est conseiller régional et, à aucun moment, il ne demande une action du Conseil régional d’Ile de France alors que celui-ci semble l’instance la plus appropriée pour réagir. De la même façon, on ne lit aucune intervention du conseiller général EELV-PS de Sevran.

Les commentaires sont fermés.