Aulnay-sous-Bois – Elections : une campagne sous haute tension

Le local UMP d'Aulnay-sous-Bois © dr
Le local UMP d'Aulnay-sous-Bois © dr

carte 93-centreCe week-end, le local de l’UMP d’Aulnay-sous-Bois a été la cible de dégradations et des militants du Modem ont été pris à partie. La campagne part à vau-l’eau. 








Dans la nuit du vendredi 6 au samedi 7 avril, la permanence UMP d’Aulnay-sous-Bois a été recouverte d’affiches du Front de Gauche ainsi que de stickers injurieux. Un acte gratuit qui scnadalise les représentants locaux de l’UMP. « Il s’agit d’un acte anti-démocratique inacceptable » , dénonce Séverine Maroun, déléguée de la 10ème circonscription et conseillère municipale d’Aulnay. Le fait que cela intervienne « le jour de la venue de François Hollande à Aulnay ne semble là encore pas un hasard » , ajoute Franck Cannarozzo, conseiller municipal UMP.

Séverine Maroun va plus loin et parle d’un climat « d’intimidations » et de « menaces » depuis « l’arrivée de la gauche aux commandes de la ville » . Une plainte pour injure publique a été déposée par l’UMP. « Les responsables du Front de Gauche auront à s’expliquer devant la Justice de leurs méthodes staliniennes » , conclut Séverine Maroun.


Des militants Modem insultés

L’UMP mais aussi le Modem sont pris pour cible. Ainsi Jérôme Charré, candidat Modem dans la 10e circonscription dénonce des « agressions verbales et physiques de la part de militants du Front de Gauche » . « Je condamne fermement ces agissements. Ils sont indignes de notre démocratie. Le débat public doit retrouver sans attendre la sérénité. Il doit se dérouler dans le respect des convictions de chacun » , écrit le candidat dans un communiqué de presse.

Outre l’attaque contre le local UMP, vendredi soir à Aulnay-sous-Bois toujours, des habitants de la Rose des Vents ont découvert juste en face d’une école primaire des slogans injurieux envers la religion musulmane.