Seine-Saint-Denis – Je suis (miss) ronde et j’assume !

Posté par melanie chaluleau le vendredi 4 mai 2012
Les huit finalistes de Miss Ronde © Furie Pictures

Les huit finalistes de Miss Ronde © Furie Pictures

carte-93Dimanche se tiendra le concours départemental de Miss Ronde. Lætitia, Christelle, Aurélie et Gaëlle nous racontent leur parcours et leur fierté de participer à un concours de beauté.








Dimanche, on saura qui de Christelle, Aurélie, Gaëlle ou des cinq autres participantes sera élue Miss Ronde Seine-Saint-Denis. Lætitia Grall, déléguée départementale de l’association organisatrice, a connu ce parcours l’année dernière. J’ai été élue troisième dauphine. J’ai ensuite participé au concours national car notre miss régionale n’a pas pu concourir. Se faire belle, défiler en lingerie, plaire… autant de défis à relever qui font de ce concours un véritable rite initiatique. Pour toutes les candidates que j’ai rencontrées, ça a été un déclic, explique Lætitia. Ça aide à se sentir belle.

La déléguée départementale sait de quoi elle parle, elle aussi est passée par là. Avant de participer à Miss Ronde, je ne m’acceptais pas. S’accepter donne envie de s’occuper de soi, manger équilibré, se maquiller, faire du sport. Avant je n’osais pas, maintenant je vais dans une salle de sport, je souris, les gens me sourient. Le physique ne fait pas tout. Si tu te sens bien dans ta tête, les autres se sentiront bien avec toi.

Thierry Frezard est à l’origine de ce concours de beauté créé en 2010. Sa compagne, une femme ronde, ne s’assumait pas. Il a alors voulu l’inscrire à un concours de beauté et s’est aperçu qu’il n’en existait aucun pour les femmes rondes. Fort de ce constat, il a lancé le concours Miss Ronde en 2010. D’abord national et sur le web, le concours se décline aujourd’hui au niveau local et devant un véritable public.

Dimanche, à Pavillons-sous-Bois, les huit finalistes sélectionnées parmi trente jeunes femmes, s’affronteront pour le titre de Miss Ronde Seine-Saint-Denis. La miss et sa première dauphine participeront ensuite au concours régional qui se tiendra le 26 mai.


Trois des participantes, Christelle, Aurélie et Gaëlle nous expliquent leur parcours et leurs motivations pour concourir au titre de Miss Ronde.


Christelle, 33 ans, Tremblay-en-France

Christelle © Furie Pictures

Christelle © Furie Pictures

J’ai toujours été attirée par la mode. J’ai connu le concours en 2010 mais j’ai mis deux ans à me décider. Ma fille de 13 ans m’a beaucoup poussée. Les tenues que nous portons pour défiler nous mettent vraiment en valeur, du coup, les complexes s’envolent. Participer au concours et être retenue parmi les finalistes, bien sûr, cela m’a fait plaisir. Si c’était à refaire, malgré ma timidité, je le referais.




Aurélie, 24 ans, Aulnay-sous-Bois

Aurelie © Furie Pictures

Aurélie © Furie Pictures

J’ai toujours été ronde. La période du collège-lycée, on n’assume pas forcément. J’ai beaucoup souffert de commentaires déplaisants, d’insultes. Les ados entre eux sont méchants. Maintenant, je relativise même si ça n’a pas pour autant cessé. Je me suis endurcie. Avec ce concours, je voulais me lancer un défi. Avec le soutien de mes proches et de mon copain, j’ai franchi le pas. Je ne m’attendais pas à être retenue. J’ai eu un petit peu peur, j’y allais pour rigoler et finalement, c’était du sérieux ! Quand j’en ai parlé autour de moi, je n’ai eu que des réactions enthousiastes et pas une seule parole négative. Ce concours, je le vis comme une revanche.



Gaëlle, 22 ans

Gaelle © Furie Pictures

Gaëlle © Furie Pictures

Participer au concours ? Ce fut un long parcours ! Avant, je ne m’acceptais pas trop. On m’insultait… J’ai pris mon indépendance au mois d’août et j’ai eu un déclic. Je me suis dit que j’allais m’assumer jusqu’au bout. J’ai décidé de m’inscrire à Miss Ronde. A la base, quand on est ronde, comme on ne rentre pas dans la norme, on se dit que les concours de beauté, ce n’est pas fait pour nous. Il faudrait que les magazines de mode arrêtent de croire que toutes les filles font du 34/36. J’ai une amie qui est devenue anorexique à cause de ça. Moi je m’assume comme femme et la mode, ça m’intéresse. Ce concours m’a ouvert des opportunités inespérées. J’ai eu des propositions pour un autre concours, pour être modèle lingerie grande taille. Pour un monde qui me semblait fermé au départ, c’est un peu comme un rêve de petite fille qui se réalise !




affiche miss rondeConcours Miss Ronde,
Dimanche 6 mai
Au Privilège, 2-10, allée de Dublin à Pavillons-sous-Bois
A partir de 15 heures




2 Commentaires à “Seine-Saint-Denis – Je suis (miss) ronde et j’assume !”

  1. valentin dit :

    bonjours je viens de constater qu’il manque la photo d’une des participante il s’agit de VALENTIN Violaine étant sa maman j’aimerais la voir aussi merci de votre compréhension et encore merci pour tout votre organisation c’était très bien

    • melanie chaluleau dit :

      Bonjour,

      Merci pour votre message. Malheureusement nous n’avons pas d’autre photo pour illustrer l’article. Cette dernière nous ayant été fournie par l’organisation. Désolé.

  • Plus d’actualité locale

  • LIENS EXTERNES

    Liens

  • LA PAUSE BULLE, tous les extraits de la BD Le fond du bocal

    FDB_4_min

  • La météo du jour

    Ile de France
    01/08/2015, 3 h 23 min
    Clair
    Clair
    17°C
    Température ressentie: 15°C
    Humidité : 44%
    Vents : 5 m/s NNE
    Lever du soleil : 5 h 54 min
    Coucher du soleil : 21 h 09 min
     

C'est quoi ?

Bienvenue sur 93-infos.fr !

Le but du site est simple : vous informer de ce qu’il se passe dans le 93. Des reportages aux résultats sportifs, le site se veut un reflet des évènements survenus ou à venir dans le département.

93-infos est un projet évolutif. Nous sommes à votre écoute pour améliorer le site et faire de 93-infos le média numérique de tous les Séquano-Dionysiens.

Twitter

    Photos

    Rosny-sous-Bois Epinay-sur-Seine Epinay-sur-Seine Maison en meulière Maison en meulière Bêbête Bobigny, ciel © MC/93infos Bobigny, immeuble © MC/93infos